Ecoutez cet article

Le Collectif des anciens présidents des chambres du Parlement de la République démocratique du Congo, ont, à travers une déclaration rendue publique le mercredi 5 mai 2021, recommandé à la classe politique de faire taire les querelles partisanes et de se surpasser pour construire un consensus autour de la question sécuritaire à l’Est.

Faisant partie des signataires de ladite déclaration en sa qualité d’ancien président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a émis le vœu de voir l’état de siège proclamé par le président Tshisekedi, réussir pour que la paix revienne dans la partie Est du pays.

Aubin Minaku l’a affirmé mercredi dernier à la presse lors de la déclaration du collectif des anciens présidents de l’assemblée nationale et du Sénat.

Il a, en outre, précisé qu’il était question pour eux de réfléchir de manière froide et transparente, en dépassant les sensibilités politiques des uns et des autres, sur la situation sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo.

“Puisque nous sommes respectueux des règles républicaines, et donc de toutes les institutions, nous ne pouvons que souhaiter vivement que l’option levée par le président de la République, par le gouvernement de la République, puisse réussir, puisse aider la République à mettre fin une fois pour toute à ces exactions massives, ces crimes internationaux perpétrés depuis de longues années à l’Est de la République démocratique du Congo”, a déclaré Aubin Minaku.

Tout en reconnaissant que chacun des membres du Collectif peut avoir un point de vue personnel lié notamment à sa sensibilité politique, ce cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) de Joseph Kabila, a estimé que chacun peut émettre des observations positives pour construire, s’agissant de la procédure d’enclenchement d’un état de siège et de l’opportunité de tel ou tel autre aspect de l’état de siège.

Dans leur déclaration, les anciens présidents des chambres du Parlement ont demandé aux pays amis et frères, membres de la Communauté internationale, d’accompagner l’État Congolais par une assistance logistique et d’expertise dans la lutte contre le terrorisme.

Pour rappel, c’est ce jeudi que l’état de siège proclamé dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo entre en vigueur. À noter que les gouverneurs du Nord-Kivu et de l’Ituri, respectivement Carly Nzazu Kasivita et Jean Bamanisa, ont été remplacés des officiers militaires.

Jephté Kitsita
7sur7

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici