Ecoutez cet article

En séjour dans la capitale française où il doit prendre part au Sommet de Paris sur « le financement des économies africaines prévu ce mardi, le président rwandais, Paul Kagame, a accordé une interview exclusive à la Radio France Internationale (RFI).

Le Président Kagame, qui a pourtant exprimé sa détermination d’accompagner la RDC dans toutes les initiatives mises en place en vue de renforcer la sécurité dans sa partie Est, considère que l’état de siège décrété par son homologue Félix Tshisekedi au Nord-Kivu et en Ituri, n’a pas été bien réfléchi au préalable.

« C’est une chose de mettre en place un état de siège, pour ma part, je le ferai, mais je ferai suivre ça par des actions bien réfléchies et planifiées pour traiter les choses de façon concrète », enseigne t-il.

Pour lui, le rapport mapping qui cite d’ailleurs son pays d’être l’un des auteurs des crimes commis à l’Est de la RDC, est hautement contesté que ça soit en République Démocratique du Congo, ou par les pays voisins.

« Le rapport mapping a été très politisé. Denis Mukwege devient le symbole de ces forces qu’on ne sait voir…il reçoit le prix Nobel, on lui dit quoi dire… », a t-il déclaré.

Notez que le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a décrété vendredi 30 avril un état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. Cette décision a été prise « au regard de la gravité de la situation dans ces deux provinces conformément à l’article 85 de la constitution ».

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici