Ecoutez cet article

A un mois de la tenue de l’élection présidentielle en RDC, Martin Fayulu espère encore l’unité de l’opposition autour de lui en tant que candidat commun à la présidentielle du 23 décembre.

Martin Fayulu interpelle particulièrement le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) sur la nécessité de revenir à l’accord de Genève. Compromis qui a désigné Fayulu en tant que joker de l’opposition pour la prochaine présidentielle.

«Si Félix tient sincèrement aux idéaux de son père, Etienne Tshisekedi, moi j’ai toujours de l’espoir que Félix va revenir au bon sentiment. Qu’il va faire ce qu’il a dit le 29 septembre à l’esplanade en face du stade des Martyrs. J’espère qu’il garde aussi en l’esprit ce qu’il a dit le 11 novembre à Genève, quand il a dit que le changement, c’est Martin Fayulu», déclare à notre source ce vendredi le candidat de la coalition Lamuka.

Depuis le 12 novembre dernier, l’UDPS et l’UNC se sont retirés de la coalition électorale Lamuka remettant en cause le mode de désignation de Martin Fayulu. Les deux partis de l’opposition ont décidé de concourir de manière unilatérale à la prochaine présidentielle. Martin Fayulu, par ailleurs, tient toujours à l’accord de Genève, et appelle Félix Tshisekedi à respecter ses engagements.

«Je crois que Félix n’a pas une mémoire courte. C’est un garçon intelligent. Donc je continue à lui dire de reconsidérer sa position, qu’il revienne au bercail et nous allons continuer », ajoute le candidat de Lamuka.

L’UDPS, par contre, maintient sa position. Le parti rejette toute idée d’une candidature commune de l’opposition pour la présidentielle du 23 décembre.

« Il y en a qui essaient de nous faire croire que pour que l’opposition gagne, elle doit présenter un seul candidat. Ce qui est tout à fait impossible à réaliser. Parce qu’il y a beaucoup d’opposants qui roulent pour le pouvoir », avait dit Augustin Kabuya, l’un des secrétaires généraux adjoints de l’UDPS.

Le parti d’Etienne Tshisekedi attend le retour de son candidat président, Félix Tshisekedi, pour intensifier la campagne électorale qui a débuté officiellement jeudi 22 novembre.

Will Cleas Nlemvo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici