Écoutez cet article

L’opposant Congolais Martin Fayulu s’est exprimé ce vendredi 19 août 2022 au sujet de la mutualisation des opérations de l’identification et enrôlement des électeurs en RDC.

Cette sortie médiatique fait suite à la rencontre le mercredi 17 août 2022, entre le Directeur Général de l’Office National d’Identification de la Population (ONIP), Richard Ilunga Ntumba et le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima.

Pour Fayulu, cette union entre la CENI-ONIP, est une alliance destinée à intensifier la planification de la tricherie.

« L’article 211 de la Constitution est clair : C’est la CENI qui organise les opérations d’enrôlement en toute indépendance. Pas donc de mutualisation possible avec l’ONIP. Votre plan ne passera pas« , a-t-il écrit sur son compte Twitter officiel.

Le Directeur général de l’ONIP, avait à l’issue de sa rencontre avec Kadima fait savoir qu’il faut impérativement mettre en place un cadre de collaboration entre les deux institutions pour parvenir à leurs missions communes.

Lors de la trente-neuvième réunion du Conseil des Ministres tenue le vendredi 4 janvier 2022, le Gouvernement avait levé l’option d’organiser l’identification et l’enrôlement des électeurs, l’identification de la population et le recensement général de la population et de l’habitat, au même moment. Mais à ce jour, c’est bien plus une mutualisation séquencée qui a été choisie. La CENI fera son enrôlement de manière à ce que l’ONIP et l’Institut National de la Statistique (INS) prennent le relais pour respectivement les opérations d’identification et de recensement général de la population.

Siméon Isako
Cas-Info

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici