Ecoutez cet article

Le candidat président de la République de la Dynamique de l’Oppostion, Martin Fayulu, s’est livré ce mercredi 3 octobre 2018 à l’exercice des questions-réponses sur son compte Twitter.

Répondant ainsi à une question lui posée, sur la montée en puissance du phénomène dit UJANA (délinquance sexuelle juvénile des filles de moins de 17 ans) à Kinshasa, cet opposant congolais attribue la responsabilité première au pouvoir en place.

« Vrai problème de société à prendre à bras-le-corps. Ce sont des phénomènes nés sous le régime Kabila. Nous allons créer des Centres de formation pour les jeunes désoeuvrés et interdire formellement la commercialisation et la consommation des alcools frelatés », a dit Martin Fayulu.

Le phénomène dit UJANA est une pratique véhiculée par les mineurs dont l’âge varie entre 13 et 17 ans, qui exposent notamment leur poitrine et autres parties du corps, à travers leur accoutrement.

Pour mettre fin à ce phénomène, le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, avait pris une série de mesures, entre autre l’interdiction pour les mineurs de se promener aux heures tardives sans être accompagnés par leur parent.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici