Ecoutez cet article

Il a écouté de ses propres oreilles les revendications des députés pétitionnaires. De son poste de pilotage, Félix Tshisekedi a dissipé toute confusion autour de la composition de l’équipe Lukonde. Il les a invités à investir au plus vite le gouvernement afin de lui permettre de réaliser son plan de développement.

N’ayant plus de portefeuille à donner aux élus nationaux, comme il l’a clairement dit, le chef de l’État s’est limité à les conscientiser de travailler pour le peuple afin de mettre fin aux maux qui rongent le pays.

Corruption, impunité, blanchiments d’argent, à la base de difficultés du Congo. Félix Tshisekedi l’a dit sans mâcher les mots devant les parlementaires réunis au chapiteau de l’UA. Un constat amer, un diagnostic sans complaisance, Voilà pourquoi le président de la République a mis l’accent sur les réformes de la justice.

« Notre justice, malgré les premières réformes qui ont été faites, elle n’a pas toujours amélioré son image, je crois que ça c’est important pour l’Etat de droit que nous voulons. Que les Congolais d’abord se sentent protégés par une justice crédible, une justice pour tous mais également les étrangers qui vont venir avec leurs investissements. C’est important qu’ils sachent qu’au Congo, il y a des institutions qui vont protéger leurs investissements », a-t-il expliqué.

Lutte acharnée contre les antivaleurs

Mettre un focus sur les fléaux qui détruisent le pays et renforcer la justice. Tel est le souci du successeur de Kabila fils car, d’après lui, c’est au bénéfice de la population et surtout avantageux pour l’économie nationale.

« Du poste de pilotage où je suis là, je vous dis que le nombre d’intérêts qui se manifeste pour notre pays à tous les niveaux, c’est impressionnant. Et tout ça malgré l’image de guerre, de violence et de corruption que nous émettions jusque-là. Donc, il suffit d’éradiquer cela, nous allons commencer à refuser du monde ici à N’djili , à Loano, à Goma , Kisangani… », révèle-t-il.

A en croire Félix Tshisekedi, le pays est brisé. Mais il a rassuré aux députés et membres du gouvernement qu’ils ont intérêt d’entrer dans l’histoire dans la gestion économique du monde parce que la RDC a du répondant.

Des possibles miracles immédiats

Serein, sérieux mais sincère, le président de la République a demandé à ses hôtes de poser des actes immédiats et d’arrêter de ruiner leur propre pays car, avec les richesses que la RDC possède, il est possible d’opérer des miracles.

« Le Congo est un pays riche mes chers amis, nous pouvons faire des miracles dans les années qui viennent, il ne faut pas attendre des générations. A nous de mettre la main dans la patte, de fournir des efforts, d’arrêter de voler notre pays et de le ruiner », a déclaré le cinquième président de la RDC .

Ainsi, le fils d’Étienne Tshisekedi a sollicité l’appui des représentants du peuple afin qu’il fasse du pays de Lumumba, un eldorado.

« Je vous le demande, aidez-moi à réaliser cela, vous verrez que le pays sera non seulement un arbre de paix mais un eldorado pour les Congolais d’abord et pourrons même faire venir d’autres populations africaines ici, tellement qu’on sera heureux. Faisons cet effort », a-t-il conclu.

Mputu Patrick-Marche
Ouragan fm

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici