Écoutez cet article

Félix Tshisekedi est élu président de la République démocratique du Congo avec 38,57% des voix à l’issue du scrutin du 30 décembre 2018, selon les résultats provisoires publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ce jeudi 10 janvier 2019. Le taux de participation est de 47,56%. Le suffrages expriméb est de 18 280 820.

Martin Fayulu vient en deuxième position avec environ 6 millions de votants et Emmanuel Ramazani Shadary avec environ 4 millions de voix.

Selon le calendrier de la CENI réaménagé, les résultats définitifs de cette élection devront être proclamés par la Cour constitutionnelle, le 15 janvier. La prestation du serment du nouveau président est fixée au 18 janvier 2019.

Mais cette publication des résultats décalée de trois jours risque de modifier aussi les dates de la publication des résultats définitifs et de la prestation de serment, indiquaient en début de semaine des experts électoraux a Radio Okapi.

Vingt et un candidats étaient en lice pour la course à la magistrature suprême. Vital Kamerhe s’était désisté au profit de Felix Tshisekedi avec qui il a formé la coalition Cap vers le changement (CACH). Freddy Matungulu, Sylvain Masheke et Jean-Philibert Mabaya s’étaient ralliés à Martin Fayulu de la coalition Lamuka.

Mais ces ralliements tardifs n’ont pas été pris en compte par la CENI, la loi électorale ne prévoyant pas de retrait de candidatures au gré des alliances politiques après la publication des listes définitives des candidats.

Des dix-sept candidats restant, trois sont sortis du lot pendant la campagne. Emmanuel Ramazani du FCC, le Front commun pour le Congo – vaste plate-forme des partis et regroupements de la coalition de Joseph Kabila, Felix Tshisekedi de Cap pour le changement (CACH) et Martin Fayulu de Lamuka.

Radio Okapi

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici