Ecoutez cet article

« Nous n’avons que la mission d’arranger le pays, nous nous battons pour le ramener à un niveau acceptable », a dit le président Tshisekedi à l’issue de sa visite officielle en Italie..

« Au niveau international, il nous fallait ramener la RDC au centre des intérêts du monde, avec de vrais investissements qui profitent surtout au pays ».

A la communauté congolaise de Rome, le président Tshisekedi a dit que son souci est que son pays soit de nouveau considéré comme interlocuteur et non comme outil parce qu’il a des atouts, « minerais stratégiques certes mais surtout l’humain, la population congolaise ».

Car pour le président de la république, « le Congo doit pouvoir occuper la place qui lui revient ».

Le développement à la base

« J’ai 2 objectifs majeurs », explique le président de la république :

  • Mettre un terme à ce qui a ruiné notre pays, la corruption. « C’est ce que nous vaincrons sans pitié »
  • Changement de mentalité, « c’est un processus long mais l’effort doit être fait pour que la richesse ainsi créée nous permette de faire entendre la voie de la transformation du congolais comme voie obligatoire de son développement », dans tous les secteurs.

Ces 2 objectifs ont amené à la mise en place d’un programme gouvernemental des 145 territoires à reconstruire.

« Le développement à la base permettra de freiner notamment l’exode rural, d’inciter le retour dans les territoires qui pourraient désormais être gérés par des non originaires » issus de l’école nationale d’administration.

Selon le président Tshisekedi, « cela devrait aussi renforcer la cohésion nationale ».

Un nouveau leadership local ainsi installé amènera à la mise sur pied de brigades agricoles (pour vaincre la faim), et routières, afin de permettre de connecter les territoires entre eux.

« On atteindra ainsi l’intégration nationale, petit à petit, des activités seront ainsi créées et faciliteront le développement de notre pays ».

Appel à la diaspora

« Vous serez tous intéressés à ces projets », promet le président de la république, qui a évoqué ce plan avec ses interlocuteurs, en local et à l’international.

D’ici le début de l’année 2022, « le travail que je suis en train d’accomplir aboutira inexorablement à des résultats ».

Le chef de l’état a demandé à ceux qui, dans la diaspora veulent participer au développement du pays, de se manifester afin de rentrer au pays.

Des élections justes et libres

Confirmant l’installation d’un nouveau bureau de la CENI, malgré le manque de consensus voulu, « ce que je regrette », le président Tshisekedi a promis que rien ni personne ne freinera l’avancée vers les prochaines élections.

« Je ferais tout pour qu’il n’y ait pas d’exclusion au processus » et a dit avoir appelé nationaux et internationaux « afin que les élections soient les plus libres, équitables et transparentes ».

Top Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici