Ecoutez cet article

Heureux qui comme Félix Antoine Tshisekedi a fait un long et bon voyage. Après une dizaine de jours passés à l’extérieur – pour notamment répondre à l’invitation pour une visite d’Etat en Israël et participer respectivement au sommet du G20 à Rome en Italie et à la COP26 à Glasgow en Écosse – le Président de la République a regagné son pays hier par l’aéroport international de N’djili.

Pour avoir porté haut la voix de l’Afrique, et celle de son pays, la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi a bénéficié d’un accueil délirant de ses compatriotes de la capitale, une façon de lui dire merci pour le grand travail abattu pour le pays et son peuple.

C’est autour de 15h30 que l’avion transportant le couple présidentiel s’est posé sur la piste de l’aéroport international de N’djili.

Le Président de la République et sa chère épouse, Denise Nyakeru Tshisekedi, ont été d’abord accueillis à la descente de l’avion par les principaux animateurs des institutions républicaines. Christophe Mboso Nkodia Pwanga et Modeste Bahati Lukwebo, respectivement président de l’Assemblée nationale et du Sénat, des députés nationaux et sénateurs, le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde avec les membres de son gouvernement, le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka, les autorités militaires et policières ainsi que les responsables des services de renseignements, les responsables de différents services de souveraineté… étaient présents sur le tarmac pour accueillir le premier Citoyen et lui dire merci pour la tournée combien fructueuse pour le pays qu’il venait d’effectuer.

Après une brève pause au Salon présidentiel, le cortège s’est mis en route. Direction : la résidence présidentielle de la Cité de l’Union Africaine.

Une fois le cortège sorti des installations aéroportuaires, voyant la foule immense en liesse mobilisée pour l’accueillir, Félix Antoine Tshisekedi est descendu du véhicule pour faire quelques pas à pieds afin de saluer la foule enthousiaste.

Tour au long du parcours, une véritable marrée humaine s’était amassée pour saluer le Chef de l’Etat. De l’aéroport international de N’djili jusqu’à Lingwala, en passant par les «points chauds» tels Mikondo, Kingasani ya suka, Pascal, Bitabe, Quarter I, entrée Pétro- Congo, Debonhomme, pont Metete, ou encore le périmètre compris entre le monument de Lumumba et la 16ème rue, de la 13ème à la 1ème rue, tout le long du boulevard Sendwe…Félix Tshisekedi a eu lieu droit à un bain de foule digne d’un Chef en harmonie avec son peuple.

L’accueil réservé au Chef de l’Etat par les Kinois nous rappelle celui de novembre 2018 lorsqu’il avait regagné Kinshasa, en compagnie de son allié, Vital Kamerhe, après la messe noire de Genève, où on avait voulu l’enterrer politiquement. Un accueil phénoménal qui doit nécessairement avoir fait mal, très mal, à ses adversaires politiques qui se nourrissaient, d’illusions croyant dicter leur «loi» à Kinshasa. C’est aussi un sévère avertissement à ceux qui projettent des marches dans le but de combattre les différents programmes de développement initiés par le Chef de l’Etat.

Enfin, la démonstration de force dont les partis politiques et associations membres de l’Union Sacrée de la Nation ont fait montre hier, se veut un camouflet à l’endroit de ceux qui se nourrissent des projets malsains visant à se soulever contre les bonnes initiatives du changement du Président de la République, reconnues par ailleurs par le monde entier.

Pour les observateurs, l’accueil réservé par les Kinois au couple présidentiel hier a donné non seulement de l’insomnie à leurs détracteurs, mais également ces derniers devraient y réfléchir par deux fois avant d’envisager une quelconque marche de protestation contre le régime. Idem pour leurs parrains dont certains se retrouvent désormais dans les confessions religieuses.

On ne peut boucler ce reportage sans remercier la police qui a fait un travail impeccable. Zéro incident, tout s’est bien passé.

Dom
Le Phare

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici