Le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est exprimé sur le plan de balkanisation de la République Démocratique du Congo dénoncé notamment par le cardinal Fridolin Ambongo et les Forces Armées de la RDC, (FARDC).

Au cours de la 17ème réunion ordinaire du conseil des ministres qu’il a présidée vendredi 10 janvier 2020 à la Cité de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi a déclaré que la balkanisation n’aura pas lieu aussi longtemps qu’il sera au pouvoir.

“Pour ceux qui spéculent sur la balkanisation du pays, il a rassuré que tant qu’il sera à la tête de l’Etat, la balkanisation n’aura pas lieu. Il a dit sa détermination de ne laisser partir aucun m² du territoire national tant qu’il présidera aux destinées de ce pays”, lit-on dans le compte rendu final du conseil des ministres signé par le porte-parole du gouvernement Jolino Makelele.

S’agissant de la conquête de Madina, bastion des forces négatives ADF, par les Forces Armées, Félix Tshisekedi a rassuré les membres du gouvernement et l’ensemble du peuple Congolais, de sa détermination à poursuivre les actions de pacification de tout l’Est du Pays, notamment dans Beni, Butembo, l’Ituri, le Haut et Moyen Plateaux de Minembwe ainsi qu’à Uvira.

À en croire le ministre de Communication et Médias, des instructions claires seront données à l’Armée et à la Police pour mettre en place un dispositif en vue de sécuriser les populations congolaises à Minembwe, Uvira et Fizi afin de mettre en échec toute coalition des forces négatives qui tenteraient de déstabiliser le Sud-Kivu.

Par ailleurs, le président de la République a invité les uns et les autres à s’abstenir de toute attitude ou discours de nature à envenimer la situation.

Le chef de l’État Félix Tshisekedi a, dans la foulée, rendu hommage “aux vaillants militaires des Forces Armées” qui se sont sacrifiés pour la Nation et a promis le soutien aux familles des militaires qui ont perdu l’un des leurs dans cette bataille.

Jephté Kitsita

1 COMMENTAIRE

  1. Merci president de la Republique, mais je souhaite plutôt qu’on dise que la balkanisation du pays n’aura pas lieu tant que lui sera au pouvoir. Mais peut être après lui. Une façon de dire que les désordres ne finiront jamais. Déplorable.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici