Ecoutez cet article

15 février 2021 – 15 mars 2021, voici aujourd’hui 1 mois que Jean-Michel Sama Lukonde a été nommé Premier ministre par le président Félix Tshisekedi.

Et bien, à l’absence du FCC, des Congolais constatent qu’il existe encore un blocage pour former l’exécutif national. Blocage ? Alors d’où proviendrait-il ? Car c’est l’Union sacrée de la Nation qui est aux commandes de tout depuis la fin de la coalition le 6 décembre 2020.

Sama Lukonde qui a collé le nom de “Warrior” à ce gouvernement, se rend compte que les membres de l’Union sacrée de la Nation se combattent déjà entre eux, au lieu de combattre la faim, la guerre, la corruption, l’insécurité, le manque d’eau potable et d’électricité, le chômage… Chacun veut couper la part du gâteau au-delà de la taille lui présentée. D’autres brandissent des menaces de tout lâcher au cas où ils ne seraient pas bien servis. Pourtant, en créant l’Union sacrée, Félix Tshisekedi avait bien souligné qu’on n’y adhère pas pour des postes.

Mais aujourd’hui, la gloutonnerie politique ne se cache plus. Les uns sont mécontents des portefeuilles leur réservés, d’autres rejettent le quota qui leur revient…

De telles caprices retardent alors la formation et la sortie du gouvernement des “Warriors”. Le Premier ministre a déjà bouclé ses consultations depuis des semaines, mais des consultations parallèles se poursuivent quelque part à Kinshasa. Des moutures fuitent dans les réseaux sociaux, les dates de publication sont données, alors que le chef du gouvernement n’est au courant de rien.

Le président de la République est appelé à intervenir personnellement pour booster la formation et la sortie de ce gouvernement que le peuple congolais attend pour résoudre ses nombreux problèmes d’ordre socioéconomique.

Media Congo Press

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici