Ecoutez cet article

Soirée de folie au stade Vélodrome, à l’occasion de la réception du RC Lens par l’OM dimanche 26 septembre. Match de la 8ème journée de la Ligue 1. Pointé logiquement comme grand favori au coup d’envoi, Marseille avait comme oublié la capacité des Lensois à surprendre et il l’a appris à ses dépens. L’OM battu à domicile par (3-2), Vélodrome refroidi, Lens et Kakuta en transe, félicités par toute la presse française pour ce qui ressemble à un petit exploit.

Poussé comme d’habitude par son effervescent public, l’OM est en manque de réussite au cours de la première demi-heure. Kakuta a débuté sur le banc, mais Lens est d’une efficacité diabolique sur le terrain. Sotoca ouvre le score dès la 9ème minute (sur penalty). Le polonais Przemysław Frankowski corse l’addition 20 minutes plus tard. Par ces deux buts, les Lensois jettent un coup d’effroi sur le public olympien. Mais Dimitri Payet n’avait pas encore dit son dernier mot. L’homme fort du club phocéen en ce début de saison permet à son équipe de revenir à la marque avec un doublé (33è, 45è). 2-2 à la pause.

La partie est moins animée en seconde période. Les deux équipes n’ont pas arrêté de pousser pour obtenir le but de la victoire. Dans la foulée, Gaël Kakuta fait son entrée en jeu à la 63ème minute. Les artésiens resserrent les lignes et résistent aux assauts des marseillais. L’OM a trop cherché la victoire qu’il se fera surprendre à la 71ème par le but de Wesley Saïd, dans une défense somnolente. C’est le dernier de la partie. Marseille s’incline devant son public, Lens aux anges et provisoirement deuxième de la Ligue 1 (15 points) derrière le PSG (24).

Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici