Ecoutez cet article

La sphère politique RD congolaise s’est enrichie d’un nouveau parti politique. Il s’agit de l’Alliance des Congolais Progressistes (ACP), parti cher à Gentiny Ngobila Mbaka. La sortie officielle de ce nouveau-né a eu lieu, samedi 28 mai au stade des Martyrs. Neuf mois à peine après sa création, l’ACP gagne son pari, avec un stade des Martyrs rempli comme un œuf. Pas seulement. Il a même refusé du monde. Devant une foule immense de militants, drapelets floqués du logos de l’ACP en mains, Gentiny Ngobila, entouré des cadres de son parti, lit le mémorandum de soutien à la candidature de Félix Tshisekedi à la présidentielle de 2023.

L’autorité morale rappelle à ses partisans, son engagement à soutenir les actions du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. « Il vous souviendra que lors de la création de l’Union Sacrée de la nation, j’avais pris la ferme résolution de soutenir les actions du Président de la République au vu des réalisations et des exploits de tout un peuple, qu’il a eu à incarner dès le début de l’alternance au sommet de l’Etat « . Il, a par ailleurs, invité les congolais à avoir une relation politique avec le Chef de l’Etat, à comprendre, ce qu’il veut réellement et ce qu’il a fait depuis qu’il est arrivé au pouvoir sur le plan de l’intégrité territoriale. D’autant plus qu’il est le seul qui incarne la résistance et refuse la défaite face à l’ennemi.

Gentiny Ngobila, initiateur de l’ACP et gouverneur de la ville de Kinshasa, salue les réalisations du Président Félix Tshisekedi. » On peut ainsi citer à titre illustratif la cohésion sociale née de la volonté de liberté individuelle et de la pluralité des opinions sans entrave aucune. Le dégel des relations diplomatiques ainsi que le retour sur la scène internationale de la RDC dont le Chef de l’Etat, fait l’une de ses priorités, et depuis lors la réintégration de notre pays dans le concert des nations est devenue une réalité. Il ne cesse de déployer des efforts tendant à la consolidation de la démocratie et de l’état des droits dans notre pays « , a déclaré l’autorité morale de l’ACP.

L’éducation, la santé, la sécurité… au cœur des réalisations gouvernementales

Dans son speech, le numéro un de l’ACP met, a également en avant le travail du gouvernement depuis l’avènement au pouvoir de Félix Tshisekedi. Grâce aux prouesses de ce dernier, Ngobila soutient que le monde regarde désormais la RDC d’une façon plus positive. Car, selon lui, pour juger objectivement un bilan politique gouvernemental il faut observer les agrégats macroéconomiques. « Pour illustration voici quelques performances réalisées par le gouvernement depuis l’arrivée du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, au pouvoir, la croissance économique s’est consolidée passant de 1,7 % en 2020 à 5,7% en 2021 et 6,7 % attendu en 2022 le taux d’inflation a baissé et reste maitrisé, passant de 15, % en 2020 à 5,3 % en 2021. Ce qui maintient le pouvoir d’achat de nos populations les réserves de change se sont consolidées rapportant quatre milliards en 2022 contre sept cent millions de dollar en 2020 et mille cent quarante et un milliard de dollar en 2019 « .

Pas que. Les recettes intérieures ont augmenté de 65 % en 2021, les investissements financés sur les ressources propres de l’état sont passés de deux cinquante milliards de FC en 2020 à mille cent trente-huit milliards de FC en 2021 soit multiplié par cinq, le paiement régulier des salaires, l’effort de contrepartie de l’Etat dans le programme et projet à co-financement, la coopération au développement avec les partenaires bi et multi latéraux est redynamisée et les allocations sont en augmentation passant de cinq cent quatre milliards en 2020 à environ plus de 7 milliards en 2022 hors FMI, a signifié l’intervenant.

Gentiny Ngobila a aussi mis en exergue, les programmes du gouvernement notamment dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la sécurité etc. Il a fait savoir comment la mise en place du programme de gratuité scolaire de l’enseignement primaire a permis de récupérer plus de 4 millions d’enfant en dehors du système éducatif. Et que la construction, réhabilitation et équipement de plus de mille quatre cent écoles a contribué à améliorer l’accès au système éducatif. Sans oublier, la hausse du budget de l’éducation qui a entrainé le paiement régulier des enseignants, ainsi que la mécanisation progressive des nouvelles unités. La santé de la population est prise en compte avec la mise en place du programme de couverture de santé universelle pour garantir l’accès aux services de santé de base de la population.

ACP un parti de masse et non bureaucratique

L’autorité morale de l’Alliance des Congolais Progressistes, a face aux cadres et militants du parti retransmis la vision de leur regroupement. » Notre engagement s’inscrit dans la vision de Patrice Emery Lumumba, notre héros national dont le sang a été versé pour garantir l’unité de notre pays et notre indépendance. Notre engagement s’inspire également du sens élevé du respect du bien public de notre premier Président de la République, le patriarche Joseph Kasa Vubu pour son intégrité et son orthodoxie dans la gestion des finances publiques, notre engagement se fonde sur la résistance à l’ennemi laquelle a marqué la vie de Simon Kimbangu en tant que militant anti colonialiste « .

Notre engagement, poursuit-il sous des applaudissements frénétiques de la foule, se focalise aussi sur la consolidation de l’unité nationale qui a marqué le règne du maréchal Mobutu, notre engagement trouve son essence dans la lutte historique de la démocratie des mains de maitre du Sphinx de Limete, Etienne Tshisekedi, père de la démocratie congolaise, notre engagement se base sur la volonté de ne jamais trahir le Congo comme l’avait dit et vécu Mzee Laurent-Désiré Kabila, le soldat du peuple, car tous ses efforts de voir la flamme de lutte nationale être encore et toujours allumée notre parti se donne comme ambition de faire de ce pays un état fort, prospère et uni.

Pour les élections, contre la lutte armée

Pour Gentiny Ngobila, l’ACP se veut un parti des masses regroupant en son sein toutes les ethnies de la RDC. » Notre parti se veut un parti de masse et non un parti bureaucratique sans assise sociologique avéré pour faire entendre la voix des Congolaises et Congolais à travers tous les coins et recoins du pays. Il n’est pas un parti d’une ethnie contre une autre, ni un parti d’une province contre une autre ni encore moins un parti d’un espace linguistique ou géographique contre un autre mais plutôt un parti des Congolais pour les Congolais et par les Congolais » a souligné l’autorité morale de l’ACP.

Donc c’est une affaire entre Congolais. Il est un parti démocratique car il s’engage à mener un combat d’idée où la force de l’argument devra l’emporter sur l’argument de la force. Et d’affirmer » nous restons convaincus que seul les élections restent la voix réelle d’accession au pouvoir c’est pourquoi nous proscrivons dans notre engagement politique la lutte armée où la violence comme mode de conquête et de conservation de pouvoir « .

Fyfy Solange TANGAMU
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici