Ecoutez cet article

Un véhicule de marque Fuso en provenance de la ville de Gisenyi, au Rwanda, a échappé d’être incendié par la population de la ville de Goma, en province du Nord-Kivu (Est de la République Démocratique du Congo), samedi12 octobre 2019.

C’est précisément au marché communément appelé «alaline», à Katindo sur la nationale numéro 2, qu’un groupe de curieux a voulu saboter un véhicule venu du pays des Mille collines.

Sous une immatriculation rwandaise RAC734G, le véhicule transportait les ordures de poubelle, venues de Gisenyi, qui étaient destinées à être jetées dans le territoire de Masisi, rapportent des témoignages sur place.

« Le Rwanda devient plus petit jusqu’à ce point pour manquer là où jeter les immondices », s’indigne John Kakule un témoin trouvé sur place. « Ce phénomène est vraiment étrange » ajoute-t-il.

Selon la logique, entre Gisenyi et Masisi, il y a plus de 100 kilomètres.

Cela a donc paru étrange aux Gomatraciens qui ont réussi à arrêter ce chauffeur et l’interroger.

C’est par mesure de prudence et l’intervention des agents de l’ordre que ce véhicule a échappé au pire. Le conducteur du véhicule a même échappé à un lynchage après un long moment de dispute.

La population de Goma met en garde contre de telles opérations qui s’observent en pleine journée. Elle condamne cet acte avec fermeté.

afriquinfos / MCP

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici