La MONUSCO continue son soutien aux opérations de recherche suite au crash jeudi dernier d’un Antonov affrété par la Présidence de la République.

Des hélicoptères ont décollé de Goma ce lundi 14 octobre pour Kananga. Ils devraient arriver à l’aéroport de la capitale du Kasaï central vers midi. Ils vont essayer de se rendre sur la zone exacte de l’accident et pouvoir mener des opérations de terrain.

Pour la première fois, les équipes de la MONUSCO vont tenter d’atterrir à proximité du lieu de l’accident dans la province du Sankuru. Selon les informations de ACTUALITE.CD, le terrain exploré est une zone de savane, ce qui faciliterait l’atterrissage d’un hélicoptère.

En fonction des besoins, des casques bleus déployés en marge de l’élection du gouverneur du Sankuru pourront également être mis en contribution.

Depuis le début de la recherche, les opérations ne sont pas aisées étant donné que la zone n’est pas couverte par un réseau téléphonique.

A ce stade, aucune source officielle ne s’avance sur la possibilité de retrouver ou pas les survivants. Selon les dernières informations fournies par le gouvernement, 7 congolais étaient à bord.

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici