Ecoutez cet article

Alors que le Bureau d’âge du Sénat avait accusé Tambwe Mwamba ,il y a quelques semaines d’avoir mal géré les finances au sénat quand il en était président (entre 2019 et 2020), le président de l’Asadho vient de révéler une vérité accablante visiblement , pour contredire ceux qui pensent que cette gestion calamiteuse ne se trouve qu’au Sénat.

« La gestion calamiteuse des finances du Sénat n’est pas une exception ». D’après Jean-Claude Katende , » toutes les institutions publiques et Entreprises de l’État sont gérées comme des biens privés. Partout et à tous les niveaux, on s’amuse avec l’argent public », a-t-il dénoncé sans langue de bois.

On pensait que la Cour des comptes avait déniché tous les gaspillages et dépassements budgétaires qui sont décriés et constatés à la première Institutions de la République pour imposer une nouvelle règle d’orthodoxie des dépenses publiques. Hélas , même l’IGF est préoccupée à mener les enquêtes ailleurs mais jamais à l’institution » Président de la République ».

Impayés massifs, dérapage des frais de fonctionnement et de la dette, recours abusif aux emprunts toxiques… Alexis Tambwe Mwamba a laissé une lourde ardoise à la chambre haute du Parlement. Un comportement similaire est observé dans toutes les institutions et surtout à la présidence de la République.

« Nous devons nous y opposer », a-t-il dit en conclusion.

Gédéon ATIBU
24h

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici