Le président Joseph Kabila a révoqué, par des ordonnances signées le 14 avril et lues dimanche 15 avril à la télévision publique, des magistrats civils du siège et des magistrats civils du ministère public. Il a aussi signé des ordonnances qui rapportent partiellement les ordonnances d’organisation judiciaire qui ont nommé irrégulièrement certains magistrats.

Ces ordonnances ont aussi porté sur la démission volontaire, la démission d’office, de la mise à la retraite, la relève anticipée des fonctions ainsi que la nomination de certains magistrats.

Cette décision résulte d’une enquête consécutive à une résolution de l’assemblée générale du Conseil supérieur de la magistrature lors de sa 5eme session extraordinaire d’octobre 2017.

La Commission spéciale du Conseil supérieur de la magistrature chargée de la vérification des dossiers administratifs et du contrôle physique des magistrats a été instituée afin notamment d’identifier les faussaires payés au détriment du trésor public.

Sur 3000 magistrats congolais ayant subi une enquête administrative, plus de 200 ont été identifiés comme faussaires et fictifs. La Commission spéciale du Conseil supérieur de la magistrature chargée de la vérification des dossiers administratifs et du contrôle physique des magistrats a clôturé son enquête et a remis le 19 mars au ministre de la Justice le rapport final de son travail.

Parmi ces magistrats entrés dans ce corps par effraction, il y a des faussaires, ceux recrutés en dépassement de l’âge requis. La commission a aussi décelé quelques déserteurs qui étaient toujours payés comme magistrats.

Le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba avait affirmé que le mal était très profond et intolérable dans la magistrature. Il avait promis d’extirper du corps ceux qui ne devraient pas y être pour n’y maintenir que des vrais magistrats.

Il avait promis de remettre le rapport au président de la République et lui proposer les mesures qu’il faut prendre, notamment la révocation.

radio okapi

SUR LE MEME SUJET
S. Dokolo : “Quel cauchemar! J. Kabila est face à des ... L’initiateur du mouvement citoyen Les Congolais Debout, “LCD”, Sindika Dokolo, a fustigé ce jeudi 17 janvier 2019 via Twitter, la division qui caractérise l’opposition politique congolaise en cette période. Selon Sindika Dokolo, les opposants congolais devaient plutôt converger leur force pour s...
En direct : H.Ngbanda Dénonce les conséquences du plan caché... En direct : H.Ngbanda Dénonce les conséquences du plan caché de "Kabila" Choix pour F. Tshisekedi. Regardez
Première réaction publique de Shadary après son échec à la p... Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) à la présidentielle du 30 décembre 2018, s’est exprimé pour la première fois en public depuis l’annonce, le jeudi 10 janvier, des résultats provisoires par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). « Joseph Kab...
Enquête de RFI, TV5 Monde et FT : « Il s’agit d’... Pour la première réaction officielle du gouvernement congolais après la publication par RFI, Financial Times et TV5 Monde, en collaboration avec le Groupe d’Etudes pour le Congo (GEC) des données relatifs aux résultats de la présidentielle, Lambert Mende, ministre de la Communication et des Médias,...

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici