Ecoutez cet article

Dans son discours sur l’état de la Nation du lundi 13 décembre devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, le président Félix Tshisekedi avait fustigé la manière de faire de la justice congolaise, qui ne cadre pas avec “l’État de droit” qu’il prône depuis son arrivée à la magistrature suprême.

Pour lui, des réformes s’imposent pour améliorer cet aspect des choses.

Curieusement, un procureur général a tiré la sonnette d’alarme mercredi 15 décembre quant au traitement dégradant dont est victime la magistrature.

“Je vais peut-être blesser certaines susceptibilités, et je sollicite l’indulgence, non seulement de ma hiérarchie, mais aussi de l’auditoire et de tous ceux qui nous suivent. Est-ce que vous pouvez réaliser que, je suis nommé procureur général par le président de la République depuis l’année passée, mais je n’ai jamais reçu un seul franc congolais du trésor public pour faire fonctionner mon office. C’est que l’on réalise, relève du miracle. De fois, il faut attendre que le Pnud (Programme des Nations Unies pour le développement des Nations Unies), Hcr (Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés), Unicef (Fonds des Nations Unies pour l’enfance) viennent vous donner du papier et des stylos pour écrire. Quel rendement peut-on attendre d’une telle organisation, surtout quand il s’agit de mener des enquêtes contre la corruption ? J’ai appris qu’il y a des crédits budgétaires consacrés à cette fin, mais rien n’est arrivé à mon office. Quand moi, parquet général je dis ainsi, c’est que le parquet de grande instance, le parquet près le tribunal de paix, n’a rien reçu du tout. La lutte contre la corruption, c’est un engagement sérieux que nous devons tous prendre…”, a-t-il déclaré.

Il s’agit bien d’un cri de détresse en direction du magistrat suprême appelé à doter la justice d’une enveloppe conséquente pour faire face à la corruption, ce fléau qui gangrène la société congolaise. Et si ces moyens sont débloqués, mais n’arrivent pas à destination, des enquêtes devront être diligentées pour mettre la main sur ces inciviques qui privent la justice de moyens de sa politique.

Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici