Joseph Kabila Kabange a clôturé en début d’après-midi la rencontre avec les députés nationaux de la MP et du PALU à la Cité de l’Union africaine. Le député Patrick Muyaya du PALU s’est confié sur le contenu de la rencontre avec Joseph Kabila, qui selon lui, était principalement axée sur les questions sécuritaires au pays.

Devant les élus nationaux de sa famille politique ainsi que de son allié, le Parti Lumumbiste Unifié (PALU)d’Antoine Gizenga, Joseph Kabila s’est montré « préoccupé » par la situation sécuritaire dans plusieurs coins du pays, marquée surtout par l’activisme des groupes armés.

«J’aurais voulu vous parler du développement, de l’agriculture mais je suis obligé de revenir sur la situation sécuritaire », a-t-il lancé aux députés d’entrée.

Dans la région du Kasaï, Joseph Kabila affirme que la situation sécuritaire est calme.Cependant, il « regrette de n’y avoir pas déployé les forces armées à temps ».

Le président de la république a indiqué qu’actuellement, le pays compte « quatre points chauds » à savoir Nord et Sud-Kivu, Ituri et Maniema.

«J’aurais voulu vous montrer les photos des tueries qui se passent en Ituri, mais vous les avez déjà vu sur les réseaux sociaux», a dit Joseph Kabila, affichant une «impression de regret» devant ses invités. «En Ituri nous avons déployé l’armée pour rétablir l’ordre et favoriser le développement», a-t-il ajouté.

Au Sud-Kivu, le chef de l’Etat a essentiellement épinglé l’activisme des miliciens Mai-Mai Yakutumba dans le haut plateau. Pour lui, Yakutumba, cet ancien officier de l’armée congolaise qu’il a qualifié de « récalcitrant » est en débandade. « 400 hommes de Yakutumba ont été arrêtés par l’armée », affirme Kabila.

En ce qui concerne Kinshasa, l’insécurité est causée, selon Joseph Kabila par les prisonniers amnistiés et des évadés de la prison centrale de Makala, « dont votre collègue Ne Mwanda Nsemi qui avait commencé à constituer une milice », a-t-il dit aux députés nationaux.

Patrick Maki

Poster votre commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici