Ecoutez cet article

Il ne manquait plus que ça. Et Seth Kikuni a eu le courage de le dire. Lui au moins. Pour cet ancien candidat à la présidentielle de 2018 joint au téléphone ce mercredi par Politico.cd, « le vrai problème du Front Commun pour le Congo (FCC) c’est plutôt son autorité morale, Joseph Kabila, lui-même. Il faut plutôt demander à Monsieur Kabila de démissionner, puisque c’est lui le nœud du problème. C’est alors qu’on saura si le FCC a été créée sur base d’une idéologie ou par pure plaisir « .

Point n’est besoin de s’acharner sur les ténors du FCC tels que Néhémie Mwilanya et consorts. De l’avis de Seth Kikuni, » le FCC n’a pas encore compris que le vrai problème n’est pas de remplacer Mwilanya, Shadary, mais l’autorité morale en personne. La renaissance ou le progrès c’est oser dire qu’il faut au FCC un nouveau Chef spirituel. » C’est du reste ce qu’on peut lire sur son compte tweeter.

Cet analyste politique considère que c’est plutôt une démarche ratée de la part de certains membres du FCC que d’entreprendre des actions dans le but d’obtenir le renversement de la Coordination du FCC gérée par Néhémie Mwilanya.

Dans la même logique, un cadre du parti de Joseph Kabila, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD), a fait part, aux confrère de Cas-info ce mercredi 23 décembre, des vrais inquiétudes au sein de son parti et de leur plateforme : « le silence de notre autorité morale nous inquiète. Il ne se prononce pas depuis que la crise s’est installée au sein de notre plateforme. »

Entre temps, Joseph Kabila poursuit son périple au grand Katanga. Il est passé par Kolwezi en premier, avant de se rendre à Lubumbashi où il séjourne pour le moment. Sans piper mot.

Raphaël Ngandu
Politico

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici