Ecoutez cet article

Le député national Claudel Lubaya appelle Ghislain Kikangala à démissionner de son poste de coordonnateur de l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC), au regard de l’affaire qui oppose cette institution à Access Bank qui l’accuse d’extorsion et acharnement.

Selon cet élu de Kananga au Kasaï Central, la suspension par le coordonnateur Ghislain Kikangala de deux agents qui auraient commis de fautes professionnelles ne dédouane nullement l’APLC.

« Le discrédit qui pèse sur l’APLC est lourd et indéniable. La suspension par le coordonnateur de ses deux agents véreux ayant posé des actes sous son autorité ne saurait le dédouaner ni redonner crédibilité à l’agence. Sans sursaut d’éthique par sa démission, l’APLC sera un mort né », a-t-il dit sur son compte Twitter ce mercredi.

Pour rappel, l’APLC a suspendu ce mercredi deux de ses agents, à savoir : le directeur des opérations et celui des études et stratégie dans le cadre de l’enquête sur le blanchiment d’argent et fraude dans le chef d’Access Bank et ce, suite aux événements qui se sont déroulés au sein de cette banque à la date du 10 décembre 2020.

Depuis deux semaines, cette structure spécialisée de la présidence de la République défraye la chronique après la perception de 30.000 dollars américains par ses agents et la saisie du passeport du directeur général d’Access bank.

À la suite de cela, Ghislain Kikangala a été interpellé le 18 décembre dernier par le procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, pour raison d’enquête après les dénonciations de ladite banque. Il a été relâché le jour suivant après avoir répondu aux questions des officiers de justice, avait rapporté l’APLC à travers un communiqué du samedi 19 décembre.

Emery Yakamua
Actu30

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici