Ecoutez cet article

Le président délégué de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund-A-Kabund, annonce des poursuites judiciaires contre 26 députés provinciaux de son parti soupçonnés de corruption lors des sénatoriales.

Jean-Marc Kabund dit que ces élus seront déférés à la justice pour servir d’exemple de la lutte contre la corruption.

«Puisque l’UDPS doit donner l’exemple, nous allons déférer en justice 26 députés du parti. Il s’agit de 9 à Kinshasa, 6 à Mbuji-Mayi, 5 autres à Kananga et 6 à Lomami. Nous portons plainte parce qu’ils sont soupçonnés de corruption. Nous voulons, par cette mesure prise par le parti, laver l’image du chef de l’Etat et de l’UDPS. Ces députés seront déchus et remplacés par leurs suppléants. Puisque le mandat appartient au peuple à travers le parti », a dit le président intérimaire de l’UDPS lors d’un meeting tenu dans la soirée du dimanche à Lubumbashi.

Kabund a profité de l’occasion pour réitérer l’appel à la lutte contre la corruption.

« La lutte contre la corruption n’est pas seulement l’apanage du chef de l’Etat. Elle relève de la responsabilité de tous les Congolais. La corruption tue le pays. Et toutes ces sommes d’argent, en tout cas, auraient pu être dans la caisse de l’Etat pour créer l’emploi. Tous les militants de l’UDPS doivent , à ce sujet, être des informateurs du parti, du chef de l’Etat pour décrier cette corruption », a ajouté le président de l’UDPS.

Jean-Marc Kabund est à Lubumbashi pour la réorganisation du parti et la sensibilisation des militants.

José Mukendi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici