Écoutez cet article

Le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) Augustin Kabuya a, devant les militants lors de la matinée politique du samedi 23 juillet dernier, réagi au réquisitoire du procureur général près la Cour de cassation sollicitant auprès de l’Assemblée nationale, l’autorisation de poursuivre Jean-Marc Kabund.

Le politique estime que le président du parti Alliance pour le changement devrait faire face à la justice afin de brandir les preuves de détournements tant décriés par sa personne.

« Au départ, j’avais aussi émis des réserves sur la levée des immunités de l’homme de Kingabwa, conformément à la demande du procureur. Mais plus tard, après la réflexion, je me suis rendu compte que c’est vraiment important que Jean-Marc Kabund aide la justice à retracer le cheminement de l’argent du Trésor public, de la Banque centrale, jusqu’aux paradis fiscaux », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter :« Qu’il cherche ses avocats pour l’aider dans cet exercice. Personne n’est au-dessus de la loi. En tant que parti au pouvoir, nous allons aussi prendre part à ce procès pour l’écouter ».

Pour conclure, Augustin Kabuya a précisé que l’UDPS va aussi prendre part au procès.

Pour rappel, le procureur général près la Cour de cassation a adressé, le vendredi 22 juillet, un réquisitoire au bureau de l’Assemblée nationale en vue d’obtenir l’autorisation d’instruire un dossier à charge du député national Jean-Marc Kabund-a-Kabund. Il est reproché à l’ancien président a.i de l’UDPS d’avoir tenu, lors de son point de presse le 18 juillet dernier, « des propos injurieux et de nature à alarmer la population et à porter atteinte à l’honneur des institutions publiques et à la dignité du chef de l’Etat ».

Gaël Hombo
Acturdc

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici