Écoutez cet article

Deux ans après son arrestation, deux mois après son acquittement par la Cour d’Appel de la Gombe, dans l’affaire dit procès 100 jours, l’ancien directeur de cabinet du Président de la République, Vital Kamerhe a signé son grand retour sur la scène politique. Bien qu’il a perdu son poste de directeur de cabinet du Chef de l’État, le président national de l’Union pour la Nation Congolaise, (UNC) a toujours la confiance de Félix Tshisekedi. Ce mardi 23 août 2022 dans la soirée, l’homme a pris part à la rencontre entre l’ancien président de la République Fédérale du Nigeria, Olusegun Obansanjo et le Président congolais Félix Tshisekedi.

Kamerhe incontournable ?

Malgré son incarcération à la prison de Makala, Kamerhe n’a jamais rompu avec Félix Tshisekedi. L’on se souviendra, lors du procès dit « 100 jours », Félix Tshisekedi avait exprimé son regret de voir son collaborateur en prison.

A 16 mois des élections, Kamerhe reste une plaque tournante pour le régime en place, pense plus d’un congolais. Il va être indispensable pour gagner l’électorat dans l’Est du pays, surtout dans la province du Sud-Kivu, dont il est originaire. Kamerhe constitue donc une réserve de voix sur laquelle ne risquera pas de cracher Felix Tshisekedi lors de la prochaine présidentielle.

Le Chef de l’Etat continue de faire le ménage autour de lui pour préparer au mieux sa réélection. Et la carte Kamerhe semble s’inscrire dans son plan. Félix Tshisekedi se cherche de nouveaux soutiens et en profite pour écarter les gêneurs. Reste à savoir si le retour du pacificateur arrangera la cour du roi! D’autant plus que bon nombre de collaborateurs de Félix Tshisekedi avaient, en son temps, chargés lourdement, lors du procès de 100 jours et aux médias, l’ancien directeur de cabinet du Chef de l’État.

Cephas Kabamba
24h

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici