Investit candidat à la Présidentielle lundi 12 mars 2018 en Afrique du Sud par le plateforme « Ensemble », Moïse Katumbi fait savoir qu’il pourrait regagner le sol congolais au mois de juin.

L’opposant congolais en exil depuis mai 2016 a déclaré qu’il reviendrait afin de déposer sa candidature pour les élections de décembre.

L’ex gouverneur a la possibilité d’être arrêté dès son arrivée en Rdc, puisqu’il a été condamné à trois ans et demi de prison pour une affaire de spoliation immobilière.

Cependant, Kinshasa avait fait savoir l’année dernière que ce dernier était libre de regagner le pays, étant donné que son procès en appel est toujours en cours.

Moïse Katumbi a plusieurs fois annoncé depuis son retour au pays sans que cela se concrétise.

Ensemble est une nouvelle plateforme électorale qui n’a pas encore obtenu le soutien des grands partis politique comme l’UDPS qui compte aussi présenter son candidat à la prochaine présidentielle et se dit ne pas être prêt à soutenir la candidature de son allié au sein du Rassemblement, Moïse Katumbi.

Jeancy Ngampuru

SUR LE MEME SUJET
JP Bemba et Moise Katumbi chez le président namibien avant l... La Namibie du président Hage G. Geingob, actuel président de la SADC (l’union des pays de l’Afrique australe) sera au centre de bien des regards ce samedi. En effet, une réunion des membres de la SADC est annoncée dans les prochaines heres à Windhoek, la capitale namibienne, pour discuter du proces...
Moise Katumbi aux congolais : “To voter Martin Fayulu ... RDC : Moïse Katumbi lance un message aux électeurs de Kinshasa, de l'Equateur et du Bandundu en lingala et demande aux kinois de voter pour Martin Fayulu.
Martin Fayulu à Lubumbashi : “Je suis ici très content... A sa descente d'avion à l'aéroport de Luano à Lubumbashi, le candidat a Fayulu a exprimé sa joie d'être "sur la terre de Moïse Katumbi". "Je suis ici très content de descendre sur la terre de Moïse Katumbi. J'aurais voulu qu'il soit là aujourd'hui avec moi, heureusement qu'il est bien représenté...
UDPS : “Jaloux”, Bemba, Katumbi et Mbusa montent... L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a accusé, lundi 10 décembre, les leaders de la coalition Lamuka d’instrumentaliser certains jeunes afin de perturber les meetings de Félix Tshisekedi et de Vital Kamerhe, de la coalition Cap pour le Changement (CACH). Lors d'un point de pres...

Poster votre commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici