Ecoutez cet article

La délinquance juvénile constitue une réalité dans plusieurs communes de la Ville de Kinshasa . c’est le cas de celle de Makala , ou des jeunes gens munis des armés blanches attaquent souvent des paisibles citoyens sans motif .

Outre la perte de biens des valeurs, certaines personnes perdent leurs vies, d’autres par contre sont victimes de coups et blessures.

Cette situation ne permet pas la circulation moniteur déclaré.

À en croire Madame Leoni, habitante de la commune de Makala, » la violence des jeune dans notre commune est devenue un véritable casse-tête pour les forces de l’ordre et les autorités urbaines. cette forme de criminalité juvénile ne vise que des affrontements pour des raisons d’honneur, de conflits en matière d’amitiés filles – garçons. Plusieurs jeunes malfrats s’installèrent dans presque tous les les quartiers de la commune de Makala appelées communément écuries. C’est le cas de « ba rouge ».

Cette Dame déplore cette situation désastreuse et appelle aux autorités compétentes d’imposer la paix dans cette commune.

Et à elle d’expliquer : » le banditisme urbain est un phénomène social lié à l’identité masculine. Les jeunes hommes utilisent leur masculinité d’une manière dominante.

Qu’on se le dise, à Makala, chaque jour, au moins un cas d’insécurité se signale dans tel ou tel quartier. Et cela, au vu et au su de tout le monde.

Eddy Ngonda
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici