Ecoutez cet article

Les Kinois se sont réveillés ce lundi 9 avril 2018 sous une pluie battante. La première goutte est tombée vers 6h45′ pour arroser la ville jusqu’aux environs de 10h30′, avant de reprendre de plus belle vers 14h pour ne s’arrêter que deux heures plus tard.

Du coup, la ville a été submergée, d’importants dégâts enregistrés. Dans les communes de Kinshasa, Lingwala, Kalamu, Kintambo, Ngaba, Ngaliema, Bandal, Limete (Kingabwa et Mombele)… des cas d’inondations sont signalés. Mais jusque-là, pas de sonnette d’alarme tirée en ce qui concerne des pertes en vies humaines.

Les activités commerciales ont tourné au ralenti, plusieurs bureaux n’ont pas ouvert, de même que des écoles, surtout que les élèves reviennent des vacances de pâques.

Au regard de l’impraticabilité de certaines artères de la capitale suite à cette averse, le transport est devenu très difficile, obligeant plusieurs passagers de marcher de longues distances à pied.

Des files indiennes sont aperçues sur le boulevard Lumumba, plusieurs personnes se dirigeant vers la partie Est de Kinshasa. Même chose sur l’avenue ex 24 Novembre, inondée des étudiants de l’Isc, Ibtp, Isp, Isam, Isipa… sans moyens de transport.

Il faut signaler que le mois d’avril est le dernier qui sépare la saison de pluie de la saison sèche. Il pleut abondamment durant cette période jusqu’au 15 mai. Des dispositions doivent être prises pour éviter des catastrophes.

MCN TEAM

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici