Ecoutez cet article

Ces faits sont intervenus après le passage du gouverneur de la ville de Kinshasa qui lors de sa descente avait signifié que « ce n’était pas un monolithe mais plutôt un monument placé par le bourgmestre de cette commune pour faire la publicité de Bandalungwa ».

Alors les jeunes Kinois motivés se sont mis à démonter ce chef d’œuvre avant de le brûler au vu de tout le monde. La police est intervenue pour disperser tous les auteurs et spectateurs.

De nombreux passionnés développent tout un arsenal d’interprétations possibles pour ce monolithe apparu à Bandalungwa à la place Bakayaou. Selon eux , cet objet venu de nulle part comme est le cas dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique aurait des origines occultes ou diaboliques.

Le bourgmestre de la commune de Bandalungwa, Thierry Gaibene Baylan est tenu pour principal suspect( ayant voulu jouer à la diversion) et appelé à s’expliquer sur cette supposée œuvre culturelle. A sa descente sur terrain pour s’enquérir de la situation, le bourgmestre de cette commune avait manifesté l’intérêt et la volonté à faire de cet endroit où Félix Tshisekedi avait officiellement lancé l’opération Kin Bopeto un lieu touristique. Une manière d’attirer l’attention du Président pour qu’il lui fasse un « je t’aime ».

Gédéon ATIBU
24h

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici