Écoutez cet article

Un étonnement qui vaut son pesant d’or à partir du moment où, les projets s’entassent à Kinshasa sans résultat souhaité. Le cas de « Kinshasa zéro trou». Une initiative mort-née, selon des observateurs qui « crient à l’escroquerie de l’exécutif provincial de la ville ».

Selon eux, de Kin bopeto à Kinshasa zéro trou ou Zando ou encore Metro Kin, la capitale congolaise « est livrée à la damnation de ses autorités déterminées de ruiner les caisses de la province à des fins privées ». Pour preuve, le silence complice de l’Assemblée provinciale de Kinshasa devant un cas avéré de mauvaise gestion de la ville.

Son président, Godefroid Mpoyi s’est déclaré démissionnaire de par son silence coupable. À la place, l’agenda de ce dernier fait le plein des plaintes contre inconnus question de faire prévaloir le trafic d’influence alors que l’on occupe le trône. Triste réalité.

Les kinois sont donc abandonnés à leur propre triste sort. Rien de plus. La voirie urbaine dont la campagne de bouchage des trous a été annoncée avec pompe a produit un bilan mitigé. Zéro trou bouché pour contredire ces lignes. L’initiative a été classée sans coup férir. Aucun effet. Pour dire plus, jetée dans les oubliettes pendant qu’elle a été saluée de deux mains. Finalement, il y a lieu de s’interroger sur les raisons qui motivent l’attitude impunie du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka. Jouirait-il de la bénédiction du plus haut niveau? C’est la question. Dans l’entre temps, l’image de la ville capitale RD. Congolaise est loin d’être rétablie.

Zamenga Odimbale
Actu7

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici