Ecoutez cet article

Le gouverneur de la province du Kongo central, Atou Matubuana pourrait incessamment être soumis à un audit de l’Inspection Générale des finances sur le dossier de construction des stades Lumumba à Matadi et Kasavubu à Boma. Son accusateur c’est Joseph Mabanga Phuati qui se dit porte-parole de la Cohésion Provinciale des Notables Issus de 366 Groupements du Kongo Central. En effet, dans une correspondance datée du 16 novembre 2020 adressée à l’Inspecteur Général des Finances (IGF), cette structure de la société civile avait demandé à l’IGF de diligenter une enquête sur les travaux de parachèvement de ces deux stades. Le constat des notables : les travaux n’évoluent pas mais c’est plutôt devenu une occasion pour l’exécutif provincial de pouvoir s’enrichir au détriment de la province.

Ils font savoir qu’en date du 22 mars 2018, feu gouverneur Jacques Mbadu Situ avait sollicité et obtenu auprès de l’Assemblée provinciale l’autorisation d’un prêt de 2,5 millions USD pour terminer la construction du Stade Lumumba à Matadi. « Le chèque de ce montant avait été remis en public entre les mains de monsieur Atou Matubuana Nkuluki alors vice-gouverneur, qui avait été chargé avec le ministre des infrastructures de l’époque de suivre l’exécution de ces travaux. Mais hélas ! Quelques semaines après, le gouverneur est mort. Fort est de constater que rien n’a été fait jusqu’à ce jour », a relaté Joseph Mabanga Phuati dans sa correspondance à l’IGF.

Et d’ajouter que feu Jacques Mbadu avait aussi mis à la disposition de l’entreprise qui devait finaliser les travaux, 7 containers de 40 pieds contenant la pelouse synthétique et 25.000 chaises du stade Lumumba/Matadi ainsi que celui de Kasa-vubu de Boma. Malheureusement, déplorent les notables, l’ex-vice-gouverneur devenu gouverneur a.i et après gouverneur élu de cette législature, aurait sollicité un autre prêt de 6,3 millions USD pour les mêmes travaux qui étaient censés déjà être faits. Comme si cela ne suffisait pas, accusent-ils, Atou Matubuana a encore sollicité plus de 9 millions USD pour le même objet sans appel d’offre à la société SODIMAS CONGO de l’homme d’affaires Ne kongo Robert Niondo. D’ailleurs, avec ce dernier un protocole d’accord venait d’être signé vendredi 12 février dernier pour la reprise des travaux.

Dans sa correspondance du 5 février 2021, l’IGF Jules Alingete Key a, en réaction, rassuré que les préoccupations soulevées par ces notables seront prises en compte dans les prochaines interventions de l’Inspection Générale des Finances dans la province du Kongo Central.

Robert Niondo récompensé pour avoir fait tomber Pierre-Anatole Matusila !

Le deal qu’a gagné l’homme d’affaires Robert Niondo de préfinancer les travaux de finissage de deux stades de Matadi et Boma relèvent, selon les révélations des proches de Atou Matubuana, de la compensation par ce dernier du concours de l’homme d’affaires pour l’aider à faire déchoir le président de l’Assemblée provinciale qui était en guerre déclarée contre le gouverneur depuis l’affaire «Mimigate» qui avait surgi fin août 2019.

D’après les informations très sûres obtenues par scooprdc.net, c’est l’argent sorti par Robert Niondo qui a aidé à amadouer, mieux corrompre les députés provinciaux, ceux-là même qui s’étaient ligués contre Atou Matubuana et l’avaient fait tomber début décembre 2019, pour qu’ils retournent les armes contre leur président Pierre Anatole Matusila. Coup bien gagné qui a fait que Jean-Claude Vuemba soit porté à la tête de cet organe délibérant du Kongo central début octobre 2020.

Voilà qui justifierait l’obtention avec toute facilité de ce marché par cet homme d’affaires discret qui compte investir quelques millions USD de sa poche pour le finissage de ces stades à moitié construits. Seulement, le financement de Robert Niondo n’étant pas une œuvre philanthropique, la crainte de Joseph Mabanga et tous les autres notables issus de 366 groupements du Kongo Central, c’est de voir la province rester avec des dettes énormes à payer laissées par Atou Matubuana du fait que face à Robert Niondo qui l’a aidé à stabiliser son pouvoir, il a une dette morale personnelle à payer, qui n’est pas malheureusement celle de la province du Kongo central.

Owandi
Scoop RDC / MCP

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici