Écoutez cet article

Antoine-Gabriel Kyungu wa Kumwanza, Coordonnateur de la plateforme Lamuka dans la région du grand Katanga accuse l’exécutif du Haut-Katanga d’être à l’origine des incidents du mardi 11 Décembre 2018 à l’arrivée de Martin Fayulu à Lubumbashi dans le cadre de la campagne électorale.

“J’ai entendu Monsieur Kapopo dire que le FCC est au pouvoir et qu’ils y resteront. Ce qui est déplorable. Il a demandé à ses jeunes de ne pas avoir peur parce qu’ils ont la police. Il leur a dit : même si on vous arrête, nous allons vous libérer”, a rapporté à actualite.cd Kyungu wa Kumwanza.

Le Coordonnateur de Lamuka dans l’Ex-Katanga déplore également l’arrestation de quelques candidats de l’opposition et des jeunes.

“A Manono, nos Candidats députés sont suivis même dans leurs maisons. Le même scénario se passe à Kalemie. Nous avons des jeunes qui sont arrêtés depuis mardi dernier et détenus soit en prison soit à l’ANR. Et c’est cela la démocratie avec le régime en place. Parmi ceux qui sont arrêtés, il n’y a pas que Lawrence Kyungu qui est d’ailleurs blessé, mais aussi un autre candidat de Manono qui a été tabassé fortement et sa maison a été brûlé à Manono”, a ajouté Kyungu wa Kumwanza au cours d’un point de presse organisé vendredi à Lubumbashi.

Les incidents survenus mardi 11 décembre 2018 s’étaient poursuivis à Kalemie.

José Mukendi, depuis Lubumbashi

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici