Ecoutez cet article

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) invite le Parlement à adopter avec vigilance des lois qui garantissent la tenue des élections et l’invite à assurer le contrôle de l’exécution du budget. C’est l’occasion de “relayer effectivement les aspirations profondes du peuple au changement et ne pas voter des lois qui ne rencontrent pas le bien du peuple congolais”, souligne le communiqué des prélats catholiques. C’est la substance du communiqué du secrétariat général de l’épiscopat catholique rendu public hier lundi 15 mars à l’occasion de la rentrée parlementaire.

Le secrétariat général de la CENCO invite également les élus du peuple à se mettre réellement au service du peuple qui a opté pour le changement. Pour cette institution, “la révision de loi électorale en vue de la dépolitisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’avère plus que nécessaire”.

Dans ce même contexte, la CENCO estime que “les élus du peuple devront aussi veiller à ce que la Majorité parlementaire n’abuse pas de sa supériorité numérique pour faire voter des lois peu favorables au progrès de la démocratie au pays”.

Députés nationaux et sénateurs ont repris le chemin du Parlement, hier lundi 15 mars. Cette session s’annonce essentiellement politique avec l’investiture de la nouvelle équipe gouvernementale, en gestation, dans le contexte de l’Union sacrée de la Nation.

Rachidi MABANDU
Forum des as

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici