Ecoutez cet article

La Nouvelle Génération pour l’émergence du Congo (NOGEC) a à travers un communiqué signé lundi 15 mars dernier par Constant Mutamba, leur président national proposé Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya comme président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Car selon Constant Mutamba, la CENI est devenue un lieu d’enrichissement “illicite”, les animateurs multiplient des biens, une fois investis.

Sur ce, NOGEC propose également 11 réformes suivantes pour la CENI :

– Dépolitiser totalement la CENI
– Supprimer l’Assemblée plénière de la CENI
– Confier la gestion du bureau de la CENI aux confessions religieuses
– Rendre exécutoire le procès-verbal de désignation des membres du bureau, qui entre en vigueur à la date de sa signature
– Supprimer toute influence politique lors du processus de désignation et de prise de fonction des membres du bureau de la CENI
– Faire désigner le Secrétaire Exécutif National par appel à candidature
– Instaurer le consensus comme mode de prise de décision au sein du bureau de la CENI
– Rendre bénévoles les services des membres du Bureau de la CENI
– Ériger en infraction toute acquisition à titre onéreux ou par donation des biens mobiliers de valeur/immobiliers par un membre du bureau
– Rendre publics les audits trimestriels de gestion de la CENI et du processus électoral
– Faire démissionner d’office, pour conflit d’intérêt, les membres du Bureau ou du secrétariat exécutif ayant un lien de parenté du premier au 3ème degré, avec un ou plusieurs candidats

J.NK
L’interview

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici