Écoutez cet article

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a répondu à Corneille Nangaa, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au sujet de la « polémique » sur le rapport préliminaire de la mission d’observation électorale de la JPC/CENCO.

« En effet, de part les procès-verbaux affichés aux bureaux de vote et de par les informations qui détiennent les témoins des candidats, la population sait ceux sur qui elle a, en majorité, jeté son dévolu. Nous estimons juste que la CENI focalise son attention sur la conformité des résultats à publier avec la vérité des urnes : ce qui pourrait confirmer son indépendance et sa qualité d’institution d’appui à la démocratie, et de ce fait sa contribution à la consolidation de la paix », a dit la CENCO dans sa réponse.

Corneille Nangaa avait officiellement protesté contre ce qu’il qualifie de proclamation illégale des tendances et résultats des élections par des personnes et organes légalement incompétents pour le faire. Il a ajouté que la CENCO se base sur les données « infimes et partielles » étant donné que la compilation des résultats au niveau des centres locaux de compilation des résultats ne représente que 20% de 74.000 BVD.

« Quant à la validité du rapport préliminaire, relativement au taux de compilation de compilation des données, nos experts de la MOE JPC/CENCO pourraient venir à votre rencontre, et ce à votre convenance, pour éclairer votre lanterne sur la méthodologie et les techniques de notre observation qui constituent le soubassement de note déclaration », dit l’épiscopat congolais.

actualite.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici