Ecoutez cet article

La rencontre entre le président du Sénat et l’Archevêque de Kinshasa, le feuilleton de la poursuite en justice de l’ancien patron des renseignements congolais figurent parmi les principaux sujets abordés par les médias congolais ce jour. A cela s’ajoute la participation du chef de l’Etat congolais aux funérailles de son homologue tanzanien et les élections au sein de l’Union congolaise des médias (UCOFEM).

« Le Cardinal Ambongo s’adressant à Bahati : il faut qu’une page soit tournée ». Ce titre est du journal L’AVENIR. Ce dernier qualifie : «Fervent catholique, le président du Sénat Modeste Bahati était hier au centre Lindonge où il a été reçu par le cardinal Ambongo ».

Non seulement qu’il était allé solliciter la bénédiction pour la mission qui lui est confiée, Bahati voulait remercier de vive voix le cardinal du rôle qu’il a joué pour que le regroupement AFDC-A rentre dans ses droits, selon L’AVENIR qui poursuit que «De son côté, le prélat catholique veut qu’une page soit tournée dans la gestion de la chose publique. Surtout il fonde beaucoup d’espoir sur ses fidèles chrétiens catholiques, pour qu’il ait cette harmonie entre la foi et l’engagement politique ».

Toujours à ce même sujet, FORUM DES AS titre : « Soucieux de voir le quotidien des congolais s’améliorer, Bahati prend l’engagement devant Ambongo de travailler selon la foi chrétienne »

A son hôte, dit-il, le chef de l’Eglise catholique de Kinshasa n’a pas usé de la langue de bois. Et de citer : “Nous voulons qu’une page soit tournée dans la gestion de la chose publique dans ce pays”, dit Cardinal Fridolin Ambongo, ajoutant : “nous fondons beaucoup d’espoir sur nos fidèles chrétiens catholiques, pour qu’il y ait cette harmonisation entre la foi et l’engagement politique, entre la foi et l’engagement social”, a affirmé le Cardinal Ambongo.

Devant le cardinal Ambongo, Modeste Bahati a pris l’engagement de travailler correctement, selon la foi chrétienne, indique également FORUM DES AS.

Au sujet du feuilleton de la poursuite en justice de l’ancien patron des renseignements congolais, LE PHARE titre : «Lâcheté de Kalev et Numbi. Les leçons à titrer ».

Interpellés par Kalev Mutond, Administrateur général honoraire de l’Agence nationale de renseignements (ANR) et John Numbi, l’unique général congolais 4 étoiles et Inspecteur Général des Forces armées de la RDC (FARDC) ont disparu de la circulation. Le premier est recherché par le parquet près la Cour d’appel de Kinshasa Gombe, aux fins d’être entendu, à l’étape de l’instruction pré-juridictionnelle, au sujet, rappelle-t-il, des plaintes déposées contre lui par des citoyens qui l’accusent d’arrestations arbitraires et tortures corporelles.

Pour LE PHARE, l’histoire est en train de montrer à tous qu’il n’existe pas d’impunité éternelle.

Alors que FORUM DES AS, dans un article intitulé : « L’abbé Nshole dément l’arrestation de Kalev hier à la CENCO » indique que « Des rumeurs ont circulé hier lundi 22 mars sur les réseaux sociaux faisant état de l’arrestation de Kalev Mutondo, ancien patron de l’Agence des renseignements (ANR) ». D’après les colporteurs, explique-t-il, il aurait été arrêté dans les locaux de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

Joint au téléphone dans la soirée par “Forum des As”, l’abbé Donatien Nshole dément ce qu’il considère comme de “simples rumeurs”, ajoute FORUM DES AS qui souligne par ailleurs : « Au cours de cet échange avec le quotidien, le secrétaire général de la CENCO précise qu’ “il n’y a rien eu dans ce sens”, sans ajouter d’autres détails. Abbé Donatien Nshole affirme avoir eu écho de ces rumeurs à travers les réseaux sociaux, “mais rien n’est vrai”. Des rumeurs qui sont, pour lui, une manière de nuire à l’Eglise catholique et à son prélat ».

LE PHARE, abordant le sujet relatif à la participation du chef de l’Etat congolais aux funérailles de son homologue tanzanien, titre : « Vibrant hommage du président de l’ua à Magufuli ». Celui qui assume la fonction du numéro un de l’Afrique, était là en compagnie d’une dizaine de ses pairs, rapporte ce journal. Dans un message émouvant, écrit ce dernier, Félix Antoine Tshisekedi a rendu hommage à un grand panafricaniste, foncièrement opposé à la corruption et totalement dévoué au développement économique de son pays et du continent.

En ce qui concerne les élections au sein de l’UCOFEM, FORUM DES AS titre : « Élue nouvelle directrice exécutive nationale de l’Ucofem, Rose Masala s’engage à ne pas décevoir les membres ». L’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM) sera désormais dirigée par Mme Rose Masala Ndarabu.

La directrice exécutive nationale est secondée par Michelle Makonko et Elsa Indombe, respectivement directrice adjointe aux programmes et directrice adjointe aux opérations pour un mandat de cinq ans, précise ce tabloïd. Confrère qui souligne en outre : « Désormais aux commandes, la nouvelle directrice de l’UCOFEM lance un appel à toutes les anciennes journalistes, membres de cette plateforme disséminées à travers le monde. Elle les convie à réintégrer l’association pour plus de dynamisme. Rose Masala s’engage à faire de son mieux pour mériter la confiance placée en elle par les membres de cette association, implantés aussi bien à Kinshasa qu’en provinces ».

Boni Tsala

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici