Écoutez cet article

Achopper par l’obstacle « Kabuya » pour ne pas remplacer Kabund (au bureau de l’Assemblée nationale), la plateforme A2R maintient la candidature d’Henriette Wamu. Preuve que l’élue de la Funa n’abdique pas. D’ailleurs, elle a appelé à l’arbitrage du président Tshisekedi, homme genré qui promeut la masculinité positive.

La députée nourrit toujours des ambitions légitimes de briguer la première vice-présidence de la Chambre basse du Parlement au nom des alliés de l’UDPS, (parti présidentiel) après la démission de Jean-Marc Kabund. Elle remplit tous les critères pour occuper ce poste. Rien ne peut l’exclure en dehors de la mauvaise foi. Fidèle, loyale, combattante, élue Udps de Kinshasa, Wamu jouit de la confiance de plusieurs élus qui pensent que l’heure a sonné pour que son combat soit aussi récompensé. « L’A2R présente Henriette Wamu comme la remplaçante valable de son collègue Kabund, car elle est effectivement députée UDPS, en ordre des cotisations dans le parti et est également élue de la ville de Kinshasa », indique la déclaration.

Wamu escamote Kabuya, c’est Tshisekedi qui doit trancher

Malgré les crocs-en-jambe du secrétaire général du parti présidentiel, Augustin Kabuya, l’A2R, regroupement politique de l’élue de la Funa, fait appel à l’arbitrage du président de la République, Félix Tshisekedi.

« C’est pourquoi le 14 avril 2022, l’Alliance pour la réforme de la République (A2R) a déposé sa déclaration de désignation de la députée Henriette Wamu Ataminia au cabinet du président de la République, pour toutes fins utiles et pour un arbitrage qui apaise les consciences », a-t-on appris mardi, dans la déclaration de ce regroupement politique.

Les soutiens de Wamu conçoivent mal la réaction de Kabuya qui estime que le poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale appartient à l’UDPS et est réservé à un ressortissant du Kasaï central.

Considérant le combat du président Tshisekedi pour la masculinité positive et la promotion de la femme congolaise, l’A2R lui réitère son appel afin qu’une solution juste soit trouvée en faveur Mme Wamu.

La plateforme politique membre de l’Union sacrée souligne que Henriette Wamu a toujours été loyale à toute épreuve à l’UDPS et a une expérience de 3 mandats successifs de parlementaire, élue comme Kabund dans la ville de Kinshasa.

Le 09 avril 2022, le regroupement politique, Alliance pour la réforme de la République (A2R) a désigné Henriette Wamu, au poste de 1re VP de l’Assemblée nationale resté vacant depuis la démission de Jean-Marc Kabund, élu de la ville de Kinshasa. « Le 11 avril 2022, les responsables du regroupement politique A2R, ont remis officiellement la candidature de la députée Henriette Wamu Ataminia entre les mains de monsieur Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS », a-t-on rappelé dans la déclaration.

Droite dans ses bottes, Wamu avance et espère que sa cause sera entendue. Politiquement, elle a mouillé le maillot depuis le règne de feu Étienne Tshisekedi jusqu’à Félix Tshisekedi aujourd’hui. Elle attend se soumettre au choix que fera le président de la République.

Patrick Mputu
Ouragan

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici