Le ministre de la communication et des médias a pris part mercredi 11 juillet 2018 aux travaux de la Tripartite CNSA-Gouvernement-CENI, qui se tiennent depuis le 5 du mois précité à l’immeuble de la Territoriale à Kinshasa (à côté du parlement).

Dans son exposé axé sur la decrispation dans le secteur des médias, Lambert Mende Omalanga estime que son ministère a rempli ses engagements quant à ce.

« De concert avec les associations représentatives de la corporation des journalistes, nous avons effectivement entrepris un dialogue permanent et un travail pédagogique à l’intention des opérateurs des médias pour qu’ils s’imprègnent davantage des dispositions légales et des principes éthiques et déontologiques de leur profession au cours de cette période particulièrement sensible du processus électoral », a indiqué L. Mende.

« Je vous informe que 3 médias qui ont fait l’objet d’une décision judiciaire n’ont pu bénéficier de notre part de ces mêmes mesures en raison, vous vous en doutez bien, du sacro-saint principe démocratique de la séparation des pouvoirs », a-t-il martelé.

Répondant à une question d’un participant sur le surnom de Tshaku National (perroquet national, surnom péjoratif que lui donné ses détracteurs, ndlr), le porte-parole du gouvernement congolais a dit en être fier.

« En ce qui concerne la terminologie de Tshaku National, c’est reconnaître au moins que nous appliquons avec fidélité les décisions qui sont prises au niveau du gouvernement dont nous sommes le porte-parole. Donc, moi j’ai le droit de m’en orgueillir, d’être le Tshaku National », a souligné le porte-parole du gouvernement.

Il a poursuivi son exposé en signifiant aux participants à la Tripartite que son ministère va continuer à veiller à la stricte application des mesures de décrispation contenues par l’accord.

« Mon ministère estime que l’Accord ne saura en aucune manière être considéré comme une sorte de proclamation d’impunité pour les délits qui pourraient être commis par les opérateurs de médias car tel n’a jamais été la volonté des parties prenantes à l’Accord du 31 décembre 2016 », a-t-il conclu.

Jephté Kitsita

SUR LE MEME SUJET
Mende : Tshisekedi et Kabila, tous deux d’arrimage socio-dém... Lambert Mende, cadre du Front Commun pour le Congo (FCC), pense que l’ancien chef de l’Etat, Joseph Kabila, et son successeur, Félix Tshisekedi, ont décidé de former une coalition gouvernementale. Ce rapprochement aurait été facilité par leur proximité idéologique. « Je pense qu’aussi bien que l...
Pour Mende, la majorité étant clairement dégagée, ce n’est p... Le Front commun pour le Congo (FCC) revendique plus de 340 députés nationaux. Beaucoup de ses cadres estiment que la Majorité parlementaire est clairement dégagée. Ainsi, il n’y a pas lieu pour Félix Tshisekedi de désigner un informateur, mais un formateur du prochain gouvernement. « Je ne pense...
Sankuru: Mende explique comment il a apaisé les tensions bie... Candidat gouverneur de la province du Sankuru, Lambert Mende a, mardi 19 février, décrit à 7sur7 comment il a apaisé les tensions dans sa province d’origine, et cela bien avant la mission de pacification conduite par le ministre de l’intérieur Henri Mova. Pour Mende, la mission de pacification é...
Troubles mortels pour le gouvernorat du Sankuru : Mende poin... Au cours d’une interview accordée à la Rédaction de 7SUR7 le mardi 19 février, le ministre Lambert Mende est sorti de son silence. Candidat gouverneur dans le Sankuru, l’actuel ministre de la communication et des médias assure que la situation est redevenue calme dans sa contrée et que les auteu...

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici