“J’ai été déçu parce que les grandes attentes étaient les mesures d’apaisement par rapport au climat qui s’est développé entre les deux partenaires”, affirme, sur TOP CONGO FM, Ferdinand Kambere, cadre du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme politique de Joseph Kabila après le discours du Chef de l’Etat (Photo) à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance de la RDC.

“Nous sommes déjà dans le procès 100 jours, mais on semble enjamber et ne s’arrêter que dans le seul intérêt de voir Vital Kamerhe en prison. Cette sorte de confusion pousse les Congolais à se poser des questions sur le souci ou l’indépendance de la justice”.

Alors que le Chef de l’Etat a rappelé l’indépendance de la justice en annonçant vouloir fouiner dans le passé, Ferdinand Kambere indique que “si c’est simplement une sorte d’acharnement contre un camp, ça serait malsain pour le président de la République. Les gens ont mal géré depuis Mobutu. On ne peut pas dire une chose et son contraire”.

Il faut ouvrir les enquêtes (CACH)

“Si le pays n’a pas su avancer, c’est à cause de la mégestion instaurée en système de gestion. Le Chef de l’État pense que seul un état de droit peut aider le pays à avancer”, estime Peter Kazadi, cadre de Cap pour le changement (CACH) de Félix Tshisekedi.

Au sujet des crimes économiques, il estime qu’il est bon que “la justice jette un regard afin que les responsabilités soient établies et que cela serve de pédagogie pour des générations présentes et futures”.

Peter Kazadi, reste convaincu qu'”il appartient au juges et aux magistrats de s’occuper de toutes ces affaires, nous souhaitons que les enquêtes soient effectivement ouvertes et qu’on établisse des responsabilités”.

Pour lui, “ce sont ceux qui se sont enrichis sur le dos de la république qui gênent l’avancement du pays. Ils veulent juste garantir l’impunité de leurs actes”.

Top Congo

1 COMMENTAIRE

  1. Monsieur Ferdinand, pour penser à l’époque de MOBUTU, nous allons commencer par le passé récent de Joseph Kabila et nous allons remonter pourquoi avez-vous peur. Les crimes de votre gestion doivent être portés devant la justice soyez rassuré.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici