Ecoutez cet article

“J’invite les amis du FCC à comprendre que l’Opposition n’est pas la galère. C’est peut être une solution. C’est l’occasion de prouver au peuple Congolais que le FCC n’a pas tout bloqué, mais on le prenait comme bouc émissaire. Mais, s’ils réussissent, c’est le peuple qui gagne”, exhorte Félix Kabange Numbi, invité du Magazine FACE-À-FACE sur TOP CONGO FM.

“Nous serons une Opposition compacte face à une majorité de plusieurs idées. Au bout d’un an, nous serons nombreux, les opposants”, rassure ce membre du Comité de crise du FCC, qui reste convaincu que “nous avons la majorité légalement. Ne vous fier à ce qui se fait”.

Il atteste que “je n’aurai aucun regret si nous perdons cette majorité illégalement. Nous allons nous organiser autrement. En face, il n’y a pas d’idéologie”.

“Lieutenants et généraux quittent le navire”

“Dire que tout le monde quitte le navire n’est pas vrai. Beaucoup de lieutenants, voire des généraux quittent le navire”, reconnaît Félix Kabange Numbi.

Qui nuance tout de même que “gagner une guerre ne dépend pas de nombre, mais du moral des troupes. Beaucoup vont encore quitter. Nous n’avons peur de rien. Nous sommes prêts”.

“Union sacrée = blanchisserie”

“Ce qui se fait est très illégal et immoral”, dénonce Félix Kabange faisant allusion au “débauchage avec de l’argent, des promesses de véhicules et voire des menaces d’attaquer en justice). Certains ont été obligés de traverser”.

Il estime que l’Union sacrée de Félix Tshisekedi “est une sorte de blanchisserie qui vient de s’ouvrir. Si vous adhérez à l’Union, vous êtes sauvés et on ferme les yeux sur vos problèmes. Si vous ne traversez pas, il y aura des représailles. On est en train d’institutionaliser la corruption”.

L’adhésion à l’Union sacrée, “c’est de la trahison, contrairement à ce qu’a dit l’autorité morale de l’union sacrée”.

Il jure presque que “jamais nous n’avons été dans des pratiques de corruption, tel que nous le vivons aujourd’hui. Nous avons un président de la République qui a promis de lutter contre la corruption. Donc, il n’a aucune justification à la corruption”.

Il prédit, par ailleurs que, “dans 6 mois, ceux qui vont à l’Union sacrée avec l’espoir d’obtenir ce qu’ils n’ont pas reçu au FCC, vont quitter quand ils ne l’auront pas”.

Parce que “quand quelqu’un est frustré et change de camp moyennant de l’argent, il y a un problème. On nous a demandé aussi de donner l’argent, nous n’avons pas voulu”.

“Joseph Kabila a été mal vendu”

“Le jour où on a signé l’accord (avec le président Tshisekedi), Joseph Kabila a rappelé à son interlocuteur que ce que nous sommes en train de faire a été déjà fait en 1960 et 1965, ne soyons pas comme ces politiciens là”, révèle Félix Kabange Numbi qui déplore que “malheureusement, c’est ce qui est en train d’arriver”.

Selon Felix Kabange Numbi, le prêt même actuel n’est que questions d’ambitions pour le futur parce que l’accord FCC CACH prévoyait que “le président Tshisekedi, qui demandait d’être accompagné par le FCC pour la première mandature, s’était engagé à accompagner le FCC pour la deuxième mandature. C’est cela le problème”.

Il avoue tout de même que “nous avons mal vendu ce que nous étions en train de faire hier. On n’a pas su expliquer ce que nous avons fait hier, les difficultés que nous avons rencontré et comment nous les avons relevées”.

Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici