Ecoutez cet article

Kaumba Lufunda, rapporteur du sénat a annoncé la convocation incessante d’une session extraordinaire ce jeudi 07 janvier.

Cette session extraordinaire sera convoquée sur demande du Chef de l’Etat au moment où sa structure d’union sacrée prend corps petit à petit.

Après cette annonce, certains sénateurs FCC ont brisé « le silence » pour indiquer que la demande du chef de l’État vise « la déstabilisation du sénat ».

« Après les démarches entamées par le 1er vice Président du Sénat Badibanga pour faire tomber ses 6 autres collègues qui composent le bureau, membres qui, plusieurs Sénateurs considèrent que la demande du Président de la République Felix Tshisekedi du 19 Décembre 2020 pour la convocation d’une session extraordinaire du Sénat afin de ratifier l’accord portant création d’une zone de libre échange continentale Africaine donnerait un bon élan de sa prise de fonction en février 2021 en qualité du Président de l’Union Africaine n’est rien d’autre qu’une démarche visant la déstabilisation du Sénat après celle de l’Assemblée Nationale« , a confié à CAS-INFO certains sénateurs FCC encore fidèles à Joseph Kabila. Ce jeudi 07 janvier, le Président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba le vice ministre de la justice et le vice-premier ministre de l’intérieur et sécurité pour la sécurisation des membres du bureau du Sénat.

Le Président de la chambre haute du parlement « proteste contre la tentative d’enlèvement et le retrait des éléments de sécurité du questeur par des Inspecteurs de la police judiciaire la soirée du mardi 5 janvier 2021 ».

Cas-Info

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici