Ecoutez cet article

Le Front Commun pour le Congo (FCC) promet de s’exprimer ce lundi à la suite du discours de Félix Tshisekedi annonçant implicitement la fin de la coalition et la nomination d’un informateur chargé d’identifier une majorité à l’Assemblée nationale. La famille politique de Joseph Kabila se réunira encore aujourd’hui.

La conférence des présidents du FCC s’était également retrouvée la veille. Elle avait exprimé « ses vives préoccupations en rapport avec les violations répétées du siège du Parlement par les services de sécurité, la Police nationale et les militants de l’Udps ».

Le FCC avait aussi dénoncé « l’enlèvement et la séquestration, le 5 décembre, du secrétaire général de l’Assemblée nationale et la tentative de son instrumentalisation à des fins politiciennes, tendant à l’obliger à poser des actes contraires à ses devoirs. Il appelle à la cessation immédiate de ces pratiques ».

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici