Ecoutez cet article

Dans un communiqué rendu public lundi 8 avril au soir, la famille politique de l’ancien président se réjouit du déplacement de Félix Tshisekedi aux États-Unis. Mais le FCC « regrette » également des propos « militants » du chef de l’État, critiques à l’encontre de son prédécesseur.

Dans sa déclaration, le FCC accuse le président Félix Tshisekedi d’avoir sollicité « l’appui d’une puissance étrangère », après que celui-ci a affirmé vouloir « déboulonner le système dictatorial » de son prédécesseur. Pour le Front commun pour le Congo, cette démarche surprend. Selon la famille politique de Joseph Kabila, ces déclarations remettent gravement en cause « l’héritage démocratique de la RDC ».

Le communiqué s’élève également contre les dénonciations par le président Tshisekedi de la gestion des finances publiques, qu’il a qualifiée devant ses hôtes américains de « gabegie financière ». Pour le FCC, ces attaques et ces accusations doivent cesser.

La coalition pro-Kabila appelle le président Félix Tshisekedi à adopter une « attitude constructive et non conflictogène ». En sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions, le président de la République est appelé à installer de toute urgence toutes les institutions afin qu’elles deviennent opérationnelles au plus vite.

RFI

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici