Ecoutez cet article

Le sélectionneur national des Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) s’est dit affliger par le traitement qui lui été réservé à Lubumbashi par le public du Stade TP Mazembe. C’était dans sa casquette d’entraineur de l’AS V.Club où son équipe jouait le Cs Don Bosco (0-1 pour les salesiens) pour le compte des Play Off du championnat national.

En effet, durant la partie, ce public a qualifié, à travers ses chants, de « Voleur » le technicien congolais faisant référence à l’affaire « Constant Omari ». C’est ce comportement qu’il ne digère pas jusqu’à présent.

« Ma situation en équipe nationale est claire. La fédération (Fécofa) voulait me renouveler mais le contrat n’est pas encore signé. Mais je dois préciser que par rapport à l’ancien contrat, je ne suis pas encore payé depuis le mois de novembre. Je n’en parle pas parce que je n’aime pas parler de mes finances mais là, me faire traiter de voleur alors que je ne suis pas payé …ça dépasse tout », a-t-il regretté.

Michel TOBO

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici