Ecoutez cet article

Comme on pouvait s’y attendre, l’ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018, Martin Fayulu, n’a pas hésité de réagir sur les propos négationnistes ténus par le président rwandais, Paul Kagame, en marge du sommet économique africain qui s’ouvre ce mardi en France.

Pour le président de l’ECIDE, les Congolais se font narguer du fait de l’absence d’un leadership légitime, responsable, fort et de caractère à la tête du pays.

Martin Fayulu qui n’accepte pas les propos négationnistes de qui que ce soit sur les crimes commis en RDC, apporte son soutien total au RapportMapping et au prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege, traité de politisé par le président rwandais.

Pour Kagame, le rapport mapping qui cite d’ailleurs son pays d’être l’un des auteurs des crimes commis à l’Est de la RDC, est hautement contesté que ça soit en République Démocratique du Congo, ou par les pays voisins.

« Le rapport mapping a été très politisé. Denis Mukwege devient le symbole de ces forces qu’on ne sait voir…il reçoit le prix Nobel, on lui dit quoi dire… », a t-il déclaré.

Pourtant, le Rapport Mapping décrit de manière chronologique thématique les horreurs de dix années de violences et de conflits en République démocratique du Congo (RDC). Il analyse 617 incidents violents commis entre 1993 et 2003 en RDC. Durant cette décennie, l’ensemble des parties aux conflits-groupes rebelles congolais et étrangers, forces armées nationales congolaises, ougandaises, burundaises, angolaises, rwandaises, tchadiennes et zimbabwéennes se sont rendus coupables de graves et massives violations des droits humains.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici