Écoutez cet article

Décédé en Belgique le 17 janvier 2022, le tout premier président de de Cour constitutionnelle Benoît Lwamba a été décoré à titre posthume par le Président de la République de la médaille de «Grand Coordon» dans l’Ordre national des héros nationaux Kabila-Lumumba. Ce, après que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo se soit incliné devant sa dépouille mortelle exposée dans le hall du Palais du peuple où la cérémonie d’hommages était organisée le samedi 19 février 2022.

Dans une oraison solennelle, le président de la Cour constitutionnelle Dieudonné Kaluba Dibwe a loué la mémoire de celui qu’il a remplacé en 2021, et a exprimé son admiration pour la grandeur de son esprit.

Il a rappelé le parcours exceptionnel de ce haut magistrat qui avait gravi tous les échelons des juridictions civiles congolaises pour se retrouver au sommet de la carrière. Benoît avait fait presque le tour de la République à la tête des cours, avant de devenir Premier président de la Cour suprême de justice, ancêtre de la Cour constitutionnelle. Il a été à la tête des juridictions dans 8 des 11 provinces que comptait la République Démocratique du Congo à l’époque.

Le mérite spécial de Benoît Lwamba Bindu, en tant que président de la Cour constitutionnelle , qui restera gravé à jamais dans la mémoire collective des Congolais est d’avoir présidé, pour la toute première fois dans l’histoire politique de la République Démocratique du Congo, la cérémonie de passation pacifique de pouvoir à la tête de l’État entre un Président sortant et un Président entrant, en l’occurrence Joseph Kabila Kabange et Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. C’était le 24 janvier 2019 dans la cour du Palais de la Nation.

Il sied de noter que le président honoraire de la Cour constitutionnelle a reçu les hommages nationaux. Car, le Président de la République n’était pas le seul à rendre les derniers hommages. Presque tous les chefs de corps constitués ont été présents au Palais du peuple pour se livrer à cet exercice. Il y avait les présidents des chambres parlementaires, les députés et sénateurs, les membres du gouvernement Sama Lukonde, les présidents des juridictions nationales aussi bien civiles que militaires, etc.

Né le 19 juillet 1945 au Katanga, Benoît Lwamba Bindu quitte la terre des hommes à l’âge de 76 ans. Après les hommages officiels, son corps a été remis à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire pour être inhumé hier dimanche 20 février 2022, à la Nécropole entre ciel et terre.

Dom
Le Phare

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici