La police a dispersé à plusieurs coups de gaz lacrymogènes, les militants des partis politiques et des mouvements citoyens dont Lucha, qui ont tenté de manifester ce mercredi 8 juillet à Goma contre le choix de Ronsard Malonda comme président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Bien que dispersés, les militants indiquent que les manifestations vont s’étendre sur plusieurs jours.

“Nous allons manifester aujourd’hui, demain et même éternellement pour dire non à Ronsard Malonda à la tête de la Ceni. Ils nous ont volé les élections depuis 2006 et aujourd’hui la même bande veut continuer à mettre la population congolaise dans sa poche. Nous disons non, nous avons besoin de voir quelqu’un d’autre à la tête de cette Ceni “, dit Robert Ziwabanza, président de la ligue des jeunes de Lamuka.

Plusieurs personnes ont été interpellées par la police.

Plusieurs couches socio-politiques ont annoncé des manifestations contre l’entérinement par l’Assemblée nationale du choix de Ronsard Malonda par certaines confessions religieuses.

La première manifestation anti-Malonda appelée par CLC, Lucha, Filimbi et Congolais debout a eu lieu le samedi dernier à Kinshasa. Ce jeudi 9 juillet, c’est l’UDPS qui prévoit de manifester à Kinshasa et dans plusieurs villes du pays. Les leaders de Lamuka ont, quant à eux, appelé à manifester le 13 juillet sur l’ensemble du pays contre le choix de M. Malonda, notamment pour dénoncer “les manoeuvres frauduleuses du FCC pour une fois de plus désigner les élus du sommet à la base, en se substituant au peuple congolais”.

Et le CLC, Lucha, Filimbi, Congolais debout et une dizaine d’autres mouvements citoyens vont revenir à la charge le 19 juillet pour la même cause.

Yvonne Kapinga
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici