Écoutez cet article

Les mouvements citoyens et les organisations de la société civile ont lancé ce vendredi 31 août 2018, la campagne “Élections sans Kabila et Nangaa” en RDC pour exiger des scrutins crédibles, transparents et démocratiques.

“Nangaa n’est pas irremplaçable”, a dit Hervé Diakese, porte-parole du mouvement Les Congolais debout et orateur principal de la rencontre.

“Nous dénonçons l’impartialité de Nangaa, il veut imposer la machine à voter. Il se comporte comme un instrument de Joseph Kabila, comme un membre d’un camp politique”, a-t-il ajouté.

Les mouvements citoyens et organisations de la société civile demandent à leurs membres d’être prêts en attendant le mot d’ordre pour des actions à mener.

Lancement de la campagne « Elections sans Kabila et Nangaa » par les mouvements citoyens et organisations de la société civile
La cérémonie du lancement de la campagne a eu lieu dans la salle Reine de la Paix, en présence d’environ 200 personnes.

Les organisateurs se sont félicités de la non candidature de Joseph Kabila pour un troisième mandat.

“Nous avons réussi à faire reculer ce régime qui voulait coûte que coûte imposer un troisième mandat de Kabila. C’est grâce à nos actions. Ceux qui disaient que la constitution permettait à Kabila de briguer un autre mandat, sont les mêmes qui le félicitent aujourd’hui d’avoir respecté la constitution, quel contrast?”, s’est interrogé Hervé Diakese.

Les élections sont prévues le 23 décembre de cette année, mais de plus en plus des voix s’élèvent pour une transition sans Kabila. Ce vendredi, la Cour constitutionnelle a entamé le traitement des recours introduits notamment par six candidats à la présidentielle parmi lesquels Jean-Pierre Bemba dont les dossiers ont été déclarés irrecevables par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Willy Akonda Lomanga

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici