Ecoutez cet article

Les parlementaires de la Majorité présidentielle (MP) se disent préoccupés par «l’indécence» de la lettre ouverte adressée, par leurs homologues de l’opposition, à Joseph Kabila au sujet des démêlés judiciaires dont Moïse Katumbi est l’objet.

D’après les élus de la MP, la lettre des 50 parlementaires de l’opposition au sujet de Katumbi, encourage l’impunité et ne favorise guère les efforts de la justice notamment dans la lutte contre la corruption.

«Il est incompréhensible que ceux qui évoquent des actions du conseiller spécial en charge de la lutte contre la corruption, comme pour fustiger une tendance à l’impunité, soient encore les premiers à se lamenter quand la lutte contre l’impunité commence par leur leader», réagissent les députés et sénateurs de la Majorité présidentielle dans une déclaration commune le 26 juin 2018.

Dans leur lettre à Joseph Kabila, les 50 parlementaires de l’opposition avaient appelé le président de la République d’arrêter «l’acharnement judiciaire» contre Moïse Katumbi. L’opposant, actuellement en exil en Belgique, est poursuivi par la justice congolaise pour sept chefs d’inculpation, entre autres, “l’atteinte à la sûreté intérieur et extérieur de l’Etat”.

Les parlementaires de la MP accusent les opposants de «gêner » le processus électoral en cours à travers leur lettre au chef de l’Etat.

«Elle [La lettre] traduit la peur de ses auteurs et de leur leader ayant actuellement maille à partir avec la justice de ne pouvoir avec efficience, affronter les élections qui pointent déjà à l’horizon», disent les parlementaires de la MP.

La réaction des députés et sénateurs de la MP intervient alors que le procès contre Moïse Katumbi, dans l’affaire de mercenariat, s’est ouvert à la Cour Suprême de Justice avant d’être suspendue et reporté en octobre prochain.

Will Cleas Nlemvo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici