Ecoutez cet article

Devant la presse ce samedi à Kinshasa, André Mbata a affirmé qu’en 2023, l’ancien Chef de l’État, Joseph Kabila Kabange, « est frappé d’inéligibilité constitutionnelle, selon l’article 220, qui stipule que les dispositions intangibles ne sont susceptibles d’aucune modification, notamment le mandat du Chef de l’État ».

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici