Ecoutez cet article

Le président de la chambre basse du parlement congolais, Mboso Nkodia s’insurge contre l’ingérence des ambassadeurs accrédités en République démocratique du Congo dans les affaires internes. Il déclare que nul ne peut orienter la décision de l’assemblée nationale sur la proposition de loi sur la congolité qui prône l’exclusivité de la nationalité congolaise ”être de père et de mère congolais ».

Ce mardi 13 juillet, au cours d’une plénière télévisée, Mboso Nkodia « regrette cette propension audacieuse de certains diplomates à prendre publiquement position sur des questions qui relèvent du domaine réservé de l’Etat, voire à mettre la pression sur ses institutions dans le but d’orienter les décisions (…) », a déclaré Mboso Nkodia devant les députés.

Il souligne par ailleurs que dès lors, la proposition de l’honorable Nsingi Pululu convient d’être classée, « comme tant d’autres, dans l’exercice normal des fonctions parlementaires par un élu à qui l’on ne peut interdire de jouer son rôle ».

D’après le président de la chambre basse du parlement, il n’y a pas de main noire du président Félix Tshisekedi sur cette proposition de loi.

« C’est ici l’occasion de dénoncer ce langage ordurier, discours haineux, propos incendiaires et irrespectueux véhiculés par certains leaders politiques à l’égard du Président de la République, Chef de l’Etat. », a poursuivit Mboso Nkodia.

Il rappelle par ailleurs c’est avec le régime du Président Tshisekedi que nombreux de nos compatriotes « ont recouvert leur liberté. Certains, condamnés à l’exile, en Europe, en Amérique, dans les pays d’Afrique ou d’ailleurs, ont regagné le pays, recouvert leurs biens ».

Christ Mutombo
4pouvoir

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici